@marvinilte

Les 15 meilleures sneakers de 2017

Après avoir joué avec les émotions et les portemonnaies des sneakers addicts, l’année 2017 touche à sa fin. L’occasion de revenir sur les 15 meilleures sneakers des douze derniers mois, entre collaborations évènements et general releases.

15) Balenciaga Speed Trainer

Dévoilée fin 2016, la silhouette révolutionnaire de Balenciaga a traversé une grande partie de l’année 2017 avec l’adoration incontestable de tous les amateurs d’un style urbain mais distingué. Et si le concept de l’upper “chaussette” n’est pas né cette année, c’est Demna Gvesalia qui a le premier, osé l’imaginer et le produire dans sa plus grande simplicité. Semelle structurée, chaussette fine montante et branding discret sur celle-ci, la Speed Trainer a redistribué, en toute sobriété, les codes des sneakers luxueuses, avant de céder petit à petit sa place à la Triple S.

14) Nike Air Max 1 Master

Souvent modèle favori, sans discussion, des collectionneurs et autres “OGs”, la Air Max 1 de Nike a su satisfaire des amateurs de longue date, quelque peu déçus par les sorties des dernières années et pas toujours friands de nouveauté ou de technologie. Pour les 30 ans de la silhouette iconique de Tinker Hatfield, la marque de l’Oregon a proposé diverses rééditions et mises à jours de la “One”, à l’image de la Elephant en collaboration avec Atmos ou des magnifiques versions Pinnacle inédites. Mais celle qui aura le plus marqué les fans de la première heure restera sans conteste la version “Master”, revisitant au sein d’une seule paire l’histoire de cette mythique basket.

13) Nike SB Dunk Low “Black Pigeon”

Imaginée en 2005 par Jeff Staple, la SB Dunk Low “Pigeon” est devenue au fil des années un véritable emblème de la culture sneakers. Bien connue pour son camp out chaotique qui avait nécessité l’intervention de la NYPD, la sneaker représentant la ville de New-York avec son pigeon brodé sur l’arrière est un incontournable de tous les documentaires dédiés à la culture sneakers. Revenue cette année dans une version noire, la “Pigeon” a, malgré des stocks importants, à nouveau obligé la police à agir, 12 ans plus tard…

12) adidas Yeezy Powerphase Calabasas

Sortie des archives de la marque aux trois bandes, la paire sortie dans les années ’80 a tout simplement révolutionné l’image de Yeezy. En amenant leur première sneaker collaborative à moins de 220€, adidas et Kanye sont parvenus à toucher un public moins fortuné et moins chanceux quant à l’obtention des Yeezy Boost 350. Le fait de réinstaurer une paire workout autrefois banale aura également permis de mesurer l’impact du rappeur sur les ventes, puisque seul le logo “Calabasas” a été ajouté, en référence à la ville de résidence de Kanye, mais également aux inscriptions de villes rendue célèbres par adidas.

11) Nike Zoom Fly x Off-White

Cela aurait pu être la Presto ou encore la 97 de la même série à cette place, mais cette Zoom Fly représente parfaitement le talent indéniable de Virgil Abloh, qui a réussi cette année, non seulement à revisiter des modèles anciens et classiques, mais également les silhouettes les plus récentes et emplies de technologie. La HyperDunk et cette magnifique en sont les plus parfaits exemples, totalement reconstruits alors que les versions originales de Nike n’étaient sorties que depuis quelques mois. La semelle blanc cassé contrastant avec un upper aux empiècements semi-transparents, ainsi que sa languette complètement revue, en font l’une des paires les plus réussies de “The Ten”.

10) NikeLab Air Force 1 Hi x A-COLD-WALL*

Révélation de la mode urbaine cette année, le créateur de A-COLD-WALL* a, quelques mois seulement après la création de son label, déjà eu droit aux honneurs de Nike lui ayant permis de dessiner sa propre Air Force 1 Hi. Sortie uniquement à Londres et en quantités extrêmement limitées, la paire s’inscrivait parfaitement dans la démarche artistique de Samuel Ross, grand amateur de déconstruction et reconstruction, avec une empeigne mêlant un cuir des plus classique, avec la face intérieure de cette même matière. Le cuir retourné n’aura toutefois pas surpris les admirateurs de la marque britannique, puisque ACW* n’en est plus à son coup d’essai en termes de détournements et de dissections de vêtements.

9) Nike Air Max 97 Ultra 17 x Skepta

 

Fan inconditionnel de la marque à la virgule, le roi du grime dit, pour sa première sneaker signature, avoir puisé son inspiration dans les couleurs pastels et dans l’architecture de son pays d’accueil, le Maroc, dans lequel il s’est installé pour s’évader de son mode de vie londonien. Bien entendu, les connaisseurs de Air Max ont immédiatement crié au plagiat, puisqu’une version de la Air Max Tuned datant de 1999, reprenait exactement les mêmes codes couleur. Skepta en manque d’inspiration ? Peu importe, tant l’application de ce coloris sur la Air Max 97 sonne aujourd’hui comme une évidence, pour l’une des plus belles versions sorties cette année du modèle de 1997.

8) adidas Human Race NMD Pharrell x Chanel

Réunis par colette dans le cadre d’une collaboration finale rendant hommage au célèbre concept store parisien, Pharrell et Chanel ont travaillé main dans la main afin de proposer l’une des sneakers les plus rares de 2017. Seuls 500 chanceux ont pu mettre la main sur cette paire déjà culte, vendue uniquement chez colette par le biais d’un système de raffle en ligne. Ceux qui en ont fait l’acquisition s’offriront de belles vacances cet été, la basket se négociant rarement en dessous des €10 000.

7) Nike Air Force 1 x Travis Scott

Imaginée dans le cadre du pack AF-100, célébrant les 35 ans de la Air Force 1 au travers de cinq paires imaginées sur base de blanc par cinq personnalités influentes du moment, la Air Force 1 x Travis Scott était incontestablement la plus innovante de la série. Peu impressionné par les talentueux designers que sont Errolson Hugh, Virgil Abloh ou encore Don Crawley, La Flame a apporté sa vision complètement décalée de la sneaker, avec trois swoosh distincts à disposer à sa guise à l’aide d’un système velcro bien pensé. On retrouvait également un cache-lacets inédit en forme de cactus et d’autres éléments brillants et en lieu et place de l’historique minuscule plaque militaire, pour un résultat salué par un large panel de spécialistes du milieu.

6) Balenciaga Triple S Trainer

 

Véritable révélation de l’année, la dernière sneaker imaginée par Balenciaga a fait sensation à l’occasion des dernières Fashion Week, en étant la paire la plus portée par les visiteurs des quatre coins du monde et ce, en tous coloris confondus. Inspirée d’un milieu alternatif que Demna Gvesalia ne connait que trop bien, en raison de ses voyages et de sa jeunesse passée dans les endroits les plus underground des capitales européennes, cette chaussure à la triple semelle si imposante a largement contribué à l’arrivée de la dad shoe dans la culture urbaine et populaire. Un succès large que l’on doit aussi à la horde d’artistes influents l’ayant adoptée, à l’image de A$AP Rocky, Future ou encore de Migos. Aujourd’hui adulée tant par les amateurs de streetwear que de haute couture, la Triple S termine l’année 2017 en beauté, et devrait encore vous surprendre au cours des prochains mois.

5) adidas Yeezy Boost 700 Wave Runner

Toute belle histoire a une fin et celle de la Yeezy Boost 350 s’achève petit à petit. Parfois détestée, mais souvent adorée, le modèle le plus répandu et le plus décliné de Kanye s’est finalement éclipsé pour laisser sa place à une toute nouvelle sneaker, inspirée des années ’80. Rappelant volontairement la forme peu travaillée des premières chaussures de workout de l’époque et ses associations de couleurs hasardeuses, la Yeezy 700 Wave Runner s’est fait attendre, puisque les pré-commandes d’août n’ont été expédiées qu’en novembre. Premier d’une longue série, le coloris original “Solid Grey” se verra très prochainement rejoints par diverses associations de couleurs plus accessibles, pour l’un des plus grands succès sneakers de 2018. Vous ne direz pas qu’on ne vous avait pas prévenus.

4) Air Jordan 4 x KAWS

Artiste indépendant le plus demandé de son époque, Brian Donnelly, plus connu sous le nom de KAWS, a fait cette année son retour dans l’industrie de la sneaker, après presque neuf ans d’absence. Faisant de chaque basket qu’il effleure une incontournable pièce de collection, l’artiste a cette fois-ci proposé sa vision du pop art sur l’une des paires mythiques de la grande famille Jordan. Faite de matériaux et de couleurs relativement peu communs lui conférant un aspect de peluche, la Jordan IV se voyait ornée de divers détails indissociables du travail de Donnelly. Magnifique en gris comme en noir, la basket a rappelé à tous les créateurs en devenir et aux nombreux designers du milieu, qu’il faudrait encore compter sur KAWS dans les années à venir.

3) NikeCraft Mars Yard Shoe 2.0

Imaginée par un autre artiste new-yorkais, Tom Sachs, spécialiste des objets complexes et futuristes, la paire avait initialement été créée en 2012 un ingénieur mécanique au laboratoire de propulsion de la NASA. Réalisé en vecran, matière utilisée pour les airbags des astromobiles sur Mars, le prototype s’était avéré très fragile et a dû, cette année, se voir remplacé par un mesh des plus classiques. Mélangeant un upper très ancien et une semelle structurée avant-gardiste, la paire a connu un franc succès cette année et ce, dès son arrivée à l’occasion du Space Camp mis en place à New-York. Imaginé par le créateur de la paire en personne, l’évènement faisait vivre aux invités des simulations de vol en tous genres, organisées sous la forme de challenge pour tenter de gagner l’une des rares paires. Un mix de technologie et d’esthétique retro qui a fait l’unanimité chez les sneakers addicts.

2) Nike Air VaporMax

Comment ne pas la mentionner ? Inaugurée dans le cadre des 30 ans de l’Air, devant le Centre Pompidou, là où tout a commencé, la Air VaporMax a tout simplement inondé le marché en l’espace de 9 mois. Et si la technologie reprend en grande partie une idée vieille de 30 ans, sa manière de s’exprimer dans la première semelle entièrement visible lui confère une prestance indiscutable, qui suffit à rajeunir n’importe quel upper, qu’il soit en Flyknit, en cuir ou en synthétique. Créée par Steven Smith, la semelle la plus controversée de l’année continuera d’envahir nos rues en 2018, avec un programme chargé en déclinaisons, hybrides et collaborations en tous genres.

1) Air Jordan 1 x Off-White

Vous le saviez avant même de cliquer sur le classement, et pourtant vous avez voulu vérifier. Virgil Abloh a fait l’objet d’éloges tout au long de l’exercice 2017 et l’on ne risque évidemment pas d’aller à l’encontre de ces démarches. Habile dans le choix de ses modèles et dans toute la mise en scène autour de son oeuvre, le créateur de Off-White a toutefois réalisé un tour de force bien particulier en remettant la célèbre Air Jordan 1 “Chicago” au goût du jour. Presque insolent, Abloh avait ensuite utilisé Michael Jordan en personne, ainsi que d’autres célébrités influentes, en leur dédiant sa version de la Air Jordan 1 dans le cadre de sa démarche marketing. Collectionneurs et simples amateurs, artistes et sportifs, jeunes et vieux, la vedette de la série “The Ten” a fini par mettre absolument tout le monde d’accord.