La carrière de Travis Scott en 10 évènements marquants

Alors que La Flame fête aujourd’hui ses 26 ans, difficile de nier que sa carrière est déjà bien remplie. De ses débuts dans la production en 2008 à ses plus gros succès dans le Billboard, retour sur la carrière d’une superstar déjà bien imposée.

Ses débuts dans la production

Quand : 2008

Ayant commencé à rapper sur des instrumentales trouvées sur le net, les mélodies et percussions l’ont vite lassé, le poussant à s’en créer sur mesure : “J’ai commencé à créer des prod’ parce que j’avais l’habitude de rapper sur des instrumentales mais ça ne m’entraînait pas assez. J’avais besoin de quelque chose de plus sombre, des basses plus fortes, etc. Alors j’ai commencé à créer des prod’“. Les choses sont vraiment devenues sérieuses dans ce domaine un an plus tard, lorsqu’il avait 17 ans. Le texan en est même venu à ne plus avoir de lit dans sa chambre pour disposer d’un véritable studio chez lui, quitte à dormir sur une chaise.

Sa rencontre avec Kanye West

Quand : 2011

Découvert par l’intermédiaire de l’un de ses ingénieurs du son, Kanye n’hésite pas et invite Travis Scott en studio, tant il est intrigué par le potentiel du jeune artiste. L’anecdote raconte que Ye’ lui a servi un tacos de la chaîne Taco Bell sur un plateau Hermes, que Travis a détesté : “Ce tacos était vraiment dégueulasse, mais je ne m’en rendais même pas compte. Je jouais juste ma musique, et le voir hocher sa tête, même à peine, c’était déjà fou“. Ye’ trouve alors les productions de l’artiste de Houston “folles“, avant de lui soumettre des conseils pour améliorer ses morceaux. Cette journée marque les débuts d’une véritable affinité entre les deux artistes, avant que le rappeur de Chicago ne signe La Flame chez G.O.O.D Music en 2012.

Sa participation à l’album Cruel Summer de G.O.O.D Music

Quand : 2011

Possédant une production que Kanye souhaitait utiliser, La Flame est invité en studio lors des sessions d’enregistrements de l’album. Il est par ailleurs crédité sur “To The World” et “In The Morning”. Une très bonne expérience étant donné le statut de rookie qui était le sien à l’époque. Suite à cette expérience, Travis explique considérer son aîné comme un “génie“, tant dans ses décisions que dans sa capacité à repérer les talents qui gravitent dans la sphère musicale.

Sa première mixtape, Owl Pharaoh

Quand : 2013

Classé au 21ème rang de la liste des 40 meilleurs projets rap de 2013 des BET Hip Hop Awards, le premier projet concret et personnel de La Flame a rencontré un véritable succès et a participé à son ascension dans le milieu. L’artiste de Houston a ratissé large pour sa liste de featurings, invitant des noms importants dont T.I., 2 Chainz et Meek Mill, entre autres. Son hit “Upper Echelon” en collaboration avec 2 Chainz et T.I. est particulièrement sorti du lot de par son ambiance et sa musicalité grandiloquente.

L’impact de sa seconde mixtape Days Before Rodeo

Quand : 2014

Dans ce deuxième projet, Travis approfondit son style musical : des flows plus lents, des productions plus singulières, toujours marquées par des basses profondes et des sonorités planantes. Son univers est alors un juste équilibre entre ses deux influences les plus importantes : Kanye West et Kid Cudi. C’est ici que le fameux titre “Drugs You Should Try It” fait son apparition et sera l’un des morceaux représentatifs et révélateurs de l’artiste. Il y a cette fois-ci moins d’invités sur la liste des featurings, bien que quelques gros noms du rap américain sont présents à l’image de Young Thug, Rich Homie Quan, Migos ou encore Big Sean.

Son morceau “Antidote”

Quand : 2015

Dévoilé deux mois avant la sortie de Rodeo, “Antidote” ne devait pas prendre part à ce premier album, mais c’est son succès impressionnant qui forcera sa place. Le morceau restera pendant plusieurs semaines dans le top 20 du Billboard Hot 100 et augmentera de manière considérable la notoriété déjà bien développée du poulain de Kanye West. Et pour cause, ce morceau peut être considéré comme un résumé de son univers : sonorités étirées, auto-tune maîtrisée, gimmicks très présentes et une production des plus entêtantes.

La sortie de son premier album Rodeo

Quand : 2015

Travis qualifie ce projet de la manière suivante : “C’est la bête intérieure de l’enfance. Comme quelqu’un qui serait incompris, qu’on prendrait pour un connard, alors que je veux donner la pêche, que les gens s’éclatent“. Et cela se confirme par des ambiances bien différentes qui en émanent et permettent de ressentir une sorte de tiraillement, de confrontation entre plusieurs univers. Décevant pour certains au vu de ses deux précédents projets, à l’inverse confirmant son statut de grand espoir du rap américain pour d’autres, l’album ne parviendra jamais véritablement à mettre tout le monde d’accord. Le succès commercial sera toutefois au rendez-vous.

Sa signature chez Yves Saint Laurent

Quand : 2016

À l’image d’A$AP Rocky avec Dior, La Flame signe en 2016 pour être l’effigie de la collection Printemps/Été 2017 de la maison française. Il réussit de ce fait à mêler deux univers bien différents et à affirmer à son tour la culture hip-hop au sein d’une enseigne de luxe, amenant ainsi sa pierre à l’édifice du rapprochement toujours plus régulier entre la culture urbaine et la haute-couture.

L’énorme succès commercial de Birds in the Trap Sing McKnight

Quand : 2016

Grâce à de véritables hits comme “goosebumps” ou “pick up the phone“, Travis Scott réussit à s’affirmer de plus en plus comme une tête d’affiche avec ce second album. Comprenant sans doute moins de folie que le précédent, il dégage toutefois plus de maturité et reste apprécié de ses fans. En un an, l’artiste a revisité sa patte, faisant de Birds in the Trap Sing McKnight un véritable succès commercial, puisqu’il est son premier album à prendre place en tête du Billboard 200.

La remise des clés de sa ville de Missouri City

Quand : 2018

Allen Owen, le maire de Missouri City au Texas, a honoré Travis Scott en début d’année pour sa réussite dans le domaine de l’art et de la culture à l’occasion du Black History Month en lui remettant les clés de Missouri City, petite ville située à la périphérie de Houston et au sein de laquelle La Flame a grandi. Le rappeur texan a interprété son tube “Butterfly Effect” sur la scène de la mairie et a rendu hommage à sa ville natale : “Tout ce que j’ai toujours voulu faire c’est visiter le monde et promouvoir notre ville. C’est cet endroit qui m’a donné toutes mes idées… Je dois tout à cette ville”. Une récompense dont le principal intéressé se souviendra sans doute longtemps.

Dans le reste de l’actualité, un morceau inédit d’Offset et 21 Savage vient de sortir.

Instagram Feed Instagram Feed Instagram Feed Instagram Feed Instagram Feed Instagram Feed Instagram Feed Instagram Feed Instagram Feed