Photo : Anna Victoria Best

Sur son nouvel album “Daytona”, Pusha T s’en prend de nouveau à Drake

Sur son nouvel album Daytona, Pusha T n’a pas manqué l’occasion de s’en prendre de nouveau à Drake.

Le rappeur né dans le Bronx a en effet mis le doigt sur une polémique qui fera toujours autant de bruit dans le milieu du rap : les ghostwriters. Dans le dernier morceau de son troisième album solo, Pusha T s’en prend aux rappeurs (et tout particulièrement à Drake ici) qui n’écrivent pas eux-même leurs textes. Le morceau intitulé “Infrared” est ainsi marqué par une référence à Quentin Miller, l’ancien ghostwritter de Drake, puisqu’on peut y entendre : “It was written like Nas but it came from Quentin” soit “C’était écrit comme Nas mais ça venait de Quentin“. Pusha T en profite au passage pour faire un clin d’œil au deuxième album de Nas, It Was Written dont le titre signifie “c’était écrit”.

Cette attaque envers Drake n’est toutefois pas étonnante. Les deux artistes sont englués dans un conflit depuis déjà quelques années, à l’image du morceau “Exodus 23:1” de Pusha T, sorti en 2012 et où il visait également Lil Wayne, le mentor de Drake. Pusha soulevait principalement le fait, qu’à l’époque, Drake avait signé plusieurs contrats stipulant notamment qu’il devait verser une partie de son argent à Lil Wayne et Birdman. Si depuis, la carrière de Drake n’en finit pas de faire parler d’elle pour son succès, Pusha T ne manque pas de souligner ce qu’il considère comme un véritable faux-pas de la part de l’artiste de Toronto. En attendant une potentielle réponse de ce dernier ?

Dans le reste de l’actualité, découvrez les 5 albums qui sortent aujourd’hui à ne pas rater.

Instagram Feed Instagram Feed Instagram Feed Instagram Feed Instagram Feed Instagram Feed Instagram Feed Instagram Feed Instagram Feed