Que peut-on attendre d’un nouvel album de Kanye West en 2018 ?

A quelques jours de sa sortie, le nouveau projet de Kanye West demeure toujours aussi mystérieux.

Va-t-il le faire ? Kanye West va-t-il encore une fois dicter les sonorités que l’on entendra partout lors des prochaines années ? Voilà sûrement la question qui brûle les lèvres des millions de fans de Yeezy, en attendant patiemment ce vendredi 1er juin pour se faire une idée sur la nouvelle création du rappeur de Chicago. Deux ans après les incursions gospel et trap du patchwork Life Of Pablo, Kanye West s’apprête donc à faire son grand retour avec un projet qui n’aura bénéficié d’aucun single et d’aucune promotion, si ce n’est les frénétiques sessions de tweets de son auteur. Sans nom officiel, même si Kanye West avait fait part de ses envies de le nommer “Love Everyone”, ce nouvel album sera composé de 7 titres et fait bien évidemment partie des 5 projets de G.O.O.D Music qu’il a intégralement produit.

Intercalé entre la sortie de Daytona de Pusha T et celle de Kids See Ghost avec Kid Cudi, le nouvel album de Kanye West est peut être le plus important de sa carrière. Depuis la sortie de The Life Of Pablo, Yeezy est en effet au pied du mur. Hospitalisé en novembre 2016 suite à une crise psychotique causée par un manque de sommeil et un épuisement général, le chicagoan avait été contraint d’annuler la grande majorité des dates de son Saint Pablo Tour et s’était retiré de la vie publique pendant quasiment un an. Son retour effectué sur Twitter il y a quelques semaines s’est accompagné d’un nombre invraisemblable de polémiques, entre ses soutiens répétés à Donald Trump, des rencontres avec des personnalités de l’extrême droite américaine et sa prise de position sur l’esclavage dans les locaux de TMZ.

Plus que jamais seul contre tous, Kanye West est dans une posture similaire à celle qui était la sienne lors des mois ayant précédé la sortie de son chef d’oeuvre absolu, My Beautiful Dark Twisted Fantasy. Empêtré dans la controverse des VMA avec Taylor Swift et traité de “jackass/abruti” par Barack Obama en off, Yeezy s’était alors réfugié à Hawaï pour produire l’un des projets musicaux les plus importants du XXIème siècle, en compagnie de son entourage artistique. Un schéma de travail au coeur de la tempête qui colle parfaitement à la situation des derniers mois, au cours desquelles Kanye West s’est retiré dans le Wyoming pour produire son album ainsi que ceux de Nas, Pusha T, Teyena Taylor et son projet commun avec Kid Cudi. Isolé dans l’oeil du cyclone, loin de la tempête médiatique qui s’abattait sur lui, le rappeur de Chicago a recréé le climat hostile qui lui avait permis d’enregistrer My Beautiful Dark Twisted Fantasy. Même si il est quasiment certain que ce nouveau projet ne sonnera en rien comme MBDTF, le fait de recréer cet environnement créatif peut, et doit, interpeller.

Comme il l’a expliqué au cours de son interview avec Charlamagne Tha God, Kanye West souhaite produire une oeuvre destinée à exorciser ses démons : “Je veux créer une musique qui sera thérapeutique, je sens que ‘Real Friends’ est dans le territoire de ce que nous sommes en train de créer.” Ajoutez à cela ses déclarations sur la cover envisagée de son album, à savoir le portrait du chirurgien esthétique qu’il tient pour responsable de la mort de sa mère, et la quête de rédemption de West n’en devient que plus évidente. Le titre provisoire de ce projet Love Everyone va également dans ce sens. Alors qu’il n’avait pas hésité à monter au créneau pour défendre sa cause sur My Beautiful Dark Twisted Fantasy, Yeezy n’aura surement pas les mêmes motivations sur ce septième album. Même si cela semble improbable d’entendre Kanye West s’excuser pour ses frasques sur l’ensemble d’un projet, le prétendu Love Everyone pourrait être porteur d’un message d’espoir et d’optimisme, au sein d’un contexte social très particulier de l’autre côté de l’Atlantique.

Des théories à la fois folles, et plausibles lorsque l’on connaît le bonhomme, sont nées suite aux séries de tweets de Kanye West sur Donald Trump et à ses propos polémiques sur l’esclavage. Avec ce message politique aux antipodes des valeurs généralement mises en avant par le show business, Kanye West pourrait à l’inverse avoir conçu un album socialement engagé, avec des prises de positions fortes, notamment à l’encontre de l’administration Obama qu’il accuse de n’avoir rien changé au sein de leur ville de Chicago. A la manière du superbe “This Is America” de Donald Glover, qui dénonce les contradictions qui subsistent au sein de la communauté noire aux Etats-Unis, Kanye West pourrait utiliser la manière forte pour ainsi faire passer un message jusqu’ici trop peu entendu au sein de l’entertainment américain. Cette seconde hypothèse irait donc complètement à l’encontre de la première formulée plus haut, le pessimisme étant ici de mise. Néanmoins, Kanye restant Kanye, il semblerait logique que le sujet central de son album soit sa propre personne.

Reste désormais à savoir quel sera le son conçu par Yeezy sur ce septième album. Après avoir prouvé son habileté dans l’art du sampling sur The College Dropout, Late Registration ou encore Graduation, Kanye West avait opéré un virage à 180 degrés sur 808’s and Heartbreak, avec des sonorités froides et électroniques. Il avait ensuite tutoyé les sommets de la grandiloquence musicale sur le blockbuster My Beautiful Dark Twisted Fantasy, avant de revenir à une musique aux influences violentes et industrielles sur Yeezus. Sorte de synthèse de toutes ces explorations sonores, The Life Of Pablo avait su réunir intelligemment les influences diverses de Kanye au sein d’un même projet. Sur les 7 titres de ce nouvel album, Kanye West devrait donc ouvrir la voie à une nouvelle direction musicale. L’impressionnante liste d’artistes lui ayant rendu visite dans le Wyoming n’aide toutefois pas à en savoir plus sur la tonalité de ce projet, tant ils sont tous issus d’univers différents. Grand consommateur de musique en tout genre, Kanye West n’aura pas oublié de noter que le rap américain a considérablement évolué depuis la sortie de son dernier projet. Drake et Kendrick Lamar ont atteint une nouvelle envergure au cours de ces années, tandis que la scène SoundCloud emmenée par des artistes torturés comme XXXTENTACION ou déjantés à l’image de Lil Pump a débarqué sur le devant de la scène.

Conscient de ces mutations et de ces évolutions, Kanye West aura très certainement à coeur de prouver qu’il est toujours l’artiste le plus à même de dicter le son de son époque. Plus qu’un impact commercial, c’est un impact artistique durable qui sera recherché ici par Yeezy. Il est évident que le rappeur de Chicago ne fait pas de la musique dans le but premier de vendre, mais bien pour laisser une empreinte sonore sur la musique de son temps. L’absence de singles dévoilés au préalable de la sortie de cet album va par exemple dans ce sens, Kanye West souhaitant que l’auditeur découvre son nouveau projet comme une oeuvre cohérente et inédite, au sein de laquelle tous les éléments sont liés.

Le mystère entourant ce septième album est quasiment total. Et c’est probablement tant mieux comme ça. Le plan musical élaboré par Kanye West se déroule pour le moment sans accrocs, ce qui ne laisse présager que du bon pour un nouvel opus dont le public attend énormément. Yeezy sait qu’il n’a pas le droit à l’erreur, tant sa position publique est fragilisée, mais il a déjà prouvé par le passé que c’était dans cette situation inconfortable qu’il puisait sa force. Il ne tient désormais qu’à lui d’écrire une nouvelle fois l’histoire.

Instagram Feed Instagram Feed Instagram Feed Instagram Feed Instagram Feed Instagram Feed Instagram Feed Instagram Feed Instagram Feed