Photo : Louis Knows

On a classé les 5 albums produits par Kanye West ces dernières semaines

Cela semblait être un pari fou, que sans doute seul Kanye West pouvait entreprendre, et pourtant, l’artiste a bien sorti 5 albums qu’il a produit en l’espace de 5 semaines.

Débuté le 25 mai avec Daytona et bouclé le 22 juin avec K.T.S.E, cette ultra productivité de G.O.O.D Music n’aura pas manqué d’animer le mois de juin. Désormais, il semble temps de réaliser un premier bilan de ces différentes sorties. Du moins bon au meilleur, les 5 derniers albums issus de G.O.O.D. Music sont classés ci-dessous.

5. Kanye West, Ye


Génie sans être génial, Kanye West offre ici un album hypnotique et complexe, mais qui n’atteint malheureusement les sommets que trop rarement. Si cette dernière place peut paraître sévère sur le papier, c’est à la fois pour les défauts de Ye mais aussi pour la concurrence auquel il fait face. Ce nouvel album solo de Kanye West n’est simplement pas à la hauteur de ce que l’on pouvait attendre de la part de l’un, si ce n’est l’artiste le plus influent et le plus innovant du XXIème siècle. Usé jusqu’à la corde par le star-system et les critiques, comme il l’explique sur le discours de fond de ce nouvel album, Yeezy n’avait peut-être pas l’énergie nécessaire pour fomenter une nouvelle révolution sonore. De plus, conçu dans la précipitation suite aux polémiques de ses propos sur l’esclavage et de soutien à Donald Trump, Ye semble beaucoup trop limité à la temporalité des dernières semaines pour trouver de l’écho dans les années à venir. Bien malheureusement.

Notre sur avis sur Ye en détails.

4. Nas, Nasir


Pertinent musicalement parlant, le nouveau projet de Nas pêche paradoxalement dans son discours, bien que très souvent engagé à bon escient et nécessaire d’un point de vue civique, le propos du légendaire new-yorkais est aussi trop anachronique et passe malheureusement sous silence des thématiques graves. Évidemment moins tranchant que sur le glacial Illmatic, Nas prouve qu’il n’a tout de même rien perdu de sa plume aiguisée, de son flow enragé et de son regard acéré sur les problèmes de la communauté noire dans l’Amérique contemporaine. Que l’on adhère ou pas au mutisme de Nas, Nasir doit néanmoins être considéré comme un projet très intéressant et dénué de défauts majeurs, au cours duquel Kanye West confirme qu’il est bien l’un des meilleurs producteurs au monde.

Notre avis sur Nasir en détails.

3. Teyana Taylor, K.T.S.E


Avec ce nouvel album signifiant “Keep That Same Energy” (“Garde cette même énergie”), la chanteuse américaine réalise un retour au premier plan réussi, bien aidé par les productions profondes de Kanye West où, une fois de plus, les samples sont idéalement choisis. Avec un style résolument moderne entre soul et R&B et une voix bouleversante, Teyana Taylor démontre aussi une palette capable de s’aventurer dans des sonorités plus électroniques à l’image de “W.T.P”. En 22 minutes, Teyana embarque son public dans un univers délicat, romantique et parfois véritablement inspirant à l’image de “Rose In Harlem”. Globalement, l’album ne souffre d’aucun faux pas majeur et si ce n’était pas pour les sommets que touchent les deux albums devant elle, une première place n’aurait rien eu de choquant tant K.T.S.E fait mouche.

2. Kanye West & Kid Cudi, Kids See Ghosts


Avec cet ambitieux projet commun, les deux éternels gamins domptent leurs fantômes du passé et apparaissent en très grande forme, que ce soit au micro ou à la production. Yeezy livre une grande variété de mélodies fantasmagoriques, teintées de mélancolie et de rêverie. Battu par les flots, Kanye West et Kid Cudi ont tous deux sombré à des moments de leur existence. Néanmoins, Kids See Ghosts ne raconte pas ces chutes, trop bien connues de tous, mais bien le long chemin parcouru jusqu’à la rédemption et à l’exorcisation de ces fantômes du passé. En se confrontant frontalement à leurs démons , qui plus est en réussissant à créer une grande fresque musicale, tentaculaire et onirique, les deux rappeurs ont réussi leur pari.

Notre avis sur Kids See Ghosts en détails.

1. Pusha T, Daytona

En 21 minutes, Pusha T et Kanye West ont prouvé dès la fin du mois de mai à qui pouvait penser le contraire qu’ils sont toujours des forces en puissance de l’industrie, aussi bien au micro pour l’un qu’à la production pour l’autre. Créant ainsi à l’unisson un disque dont la pression et l’énergie ne faiblissent pas jusqu’aux dernières secondes, donnant parfois l’impression d’être un shot d’adrénaline auquel l’auditeur va vouloir goûter encore et encore. L’écriture est incisive, les productions accompagnent parfaitement l’univers opulent et souvent gangsta de Pusha T et l’interprétation est un modèle du genre ces dernières années. Lorsque Def James, Nas ou encore Pusha T lui-même promettaient le meilleur album de l’année 2018 avec ce nouveau projet, ils ne mentaient pas. Et si Daytona n’est évidemment pas parfait, il est sans l’ombre d’un doute ce qui s’en rapproche le plus jusqu’ici cette année.

Notre avis sur Daytona en détails.

Instagram Feed Instagram Feed Instagram Feed Instagram Feed Instagram Feed Instagram Feed Instagram Feed Instagram Feed Instagram Feed