Nike et Colin Kaepernick s’unissent pour faire passer un puissant message

A l’occasion des 30 ans de la signature “Just Do It”, Nike a officiellement pris position en faveur de Colin Kaepernick, l’ancienne star de la NFL devenu un paria à cause de ses protestations lors de l’hymne national.

C’est une histoire qui dure. En posant un genou au sol lors des premières notes de la Star Spangled Banner lors de la pré-saison 2016 afin de protester contre les violences policières à l’encontre de la communauté afro-américaine, Colin Kaepernick déclenche un véritable raz-de-marée médiatique aux Etats-Unis. Néanmoins, de nombreux autres joueurs de NFL suivent le mouvement et imitent celui qui est alors quarterback remplaçant des San Francisco 49ers. Les réactions violentes de la part de la droite américaine s’enchaînent, atteignant le point de non-retour lors d’un discours de Donald Trump venant d’accéder au bureau ovale. “On aimerait qu’un propriétaire NFL dise : virez moi ce fils de p*te du terrain” déclare le nouveau président lors d’un discours prononcé en Alabama, insultant ici tous les joueurs ayant décidé de s’agenouiller lors de l’hymne national. Ostracisé par la très conservatrice NFL et son assemblée de propriétaires de franchises, Colin Kaepernick se retrouve sans contrat en 2017. A deux jours de la reprise du championnat de football américain, le leader de la contestation est toujours un agent libre et il le restera, des suites d’un accord entre les 32 propriétaires de franchise, majoritairement républicains, qui se sont unanimement mis d’accord pour ne pas faire appel aux services d’un joueur bien trop clivant à leur goût. Cette triste affaire, mêlant conflit social et conservatisme nauséabond, a toutefois pris un nouveau tournant aujourd’hui. Pourtant équipementier officiel de la NFL, Nike a révélé une campagne coup de poing afin de célébrer les 30 ans de sa mythique signature “Just Do It.” Outre LeBron James, Serena Williams ou encore Odell Beckham, une autre star de la NFL, l’une des égéries majeures de ce coup de communication n’est autre que Colin Kaepernick, le paria. Un plan rapproché sur le visage du joueur, avec une phrase qui risque de résonner très fort : “Croyez en quelque chose. Même si cela signifie tout sacrifier.”
Signé par Nike en 2011, deux ans avant qu’il emmène les 49ers au Super Bowl, Colin Kaepernick n’a donc jamais été lâché par le géant du sportswear. Alors que l’ancien quarterback de San Francisco a perdu la grande majorité de ses sponsors suite au scandale provoqué par sa protestation civique, Nike a donc continué d’honorer son contrat avec Kaepernick. Mais ce n’est pas tout. Selon plusieurs journalistes américains, la marque au swoosh envisagerait de faire signer une extension de contrat au natif de Milwaukee, avec à la clé une rémunération digne des revenus de sponsoring des plus grandes stars de la NFL ainsi que la sortie d’une signature shoe et d’une collection textile comprenant des t-shirts et des maillots. Nike a donc attendu deux longues années, une éternité dans le monde du marketing sportif, avant de choisir d’utiliser à nouveau l’image de Colin Kaepernick. En décidant de remettre le leader de la contestation sur le devant de la scène, la firme de l’Oregon réalise un véritable choix politique et affirme pour la première fois son opposition à la droite américaine et à Donald Trump. Un choix tranché et salutaire pour de nombreux observateurs, mais qui n’aura néanmoins pas manqué d’embraser, au sens propre comme au figuré, une partie l’opinion populaire américaine, acquise à la cause du président républicain. Les vidéos de fans de football américain brûlant des sneakers Nike pour manifester leur opposition à la marque commencent en effet à fleurir sur les réseaux sociaux et il suffit de lire les nombreux tweets d’insultes adressés à Colin Kaepernick et à son équipementier pour se rendre compte du caractère éminemment politique de cette campagne de pub. Outre l’affront fait à Donald Trump et ses partisans, Nike risque désormais de se retrouver dans une situation délicate avec la NFL, avec qui Colin Kaepernick est actuellement en procès. L’équipementier et la ligue de football américain sont en effet liées par un contrat qui courre jusqu’en 2028, contrat estimé à plus de 2 milliards de dollars. En apportant son soutien à l’ennemi juré de l’un de ses plus grands partenaires, Nike fait un pari osé. Une prise de risque qui se retrouve néanmoins saluée par des milliers de sportifs et de fans à travers le monde, tant le combat mené par Kaepernick depuis tant d’années semble juste et nécessaire. Nike et Colin Kaepernick y croient en tout cas dur comme fer.
Instagram Feed Instagram Feed Instagram Feed Instagram Feed Instagram Feed Instagram Feed Instagram Feed Instagram Feed Instagram Feed