La Fashion Week parisienne démarrait hier soir de la plus belle des manières puisque  Gucci y présentait sa très attendue collection Spring/Summer 2019.

Ce défilé constituait un véritable évènement puisque jusqu’ici, la marque italienne présentait toujours ses nouvelles collections à l’occasion de la Fashion Week de Milan. Cette année, Gucci a décidé de le faire à l’occasion de la Fashion Week de Paris, en précisant que ce serait la seule et unique fois qu’elle se délocaliserait de la sorte. En clair, ce show parisien était historique et unique avant même de débuter.

Jamais avare en choix excentriques, la marque a remplacé ses cartons d’invitations par des bulbes de fleurs, ce qui poussa les invités à imaginer les raisons de ce choix. Un choix que la marque n’a évidemment pas explicité, mais l’initiative n’a pas manqué d’être remarquée.

Le choix de présenter ce défilé à Paris devait évidemment s’accompagner d’un lieu chargé d’histoire et symbolique de l’héritage culturel de la capitale française. C’est pour cela que Gucci a fait le choix de s’établir de façon éphémère au sein du Théâtre Le Palace, vieux de plus d’un siècle et symbole de la jeunesse et de la vie nocturne branchée dans les eighties. C’est donc au 8 rue du Faubourg-Montmartre dans le 9e arrondissement parisien que se sont retrouvés Jorja Smith, Leo Mandela, Agnès Varda, Jared Leto, Jane Birkin et bien d’autres pour célébrer une grande messe de la mode.

Emmené par Alessandro Michele, l’incontournable directeur artistique de Gucci depuis 2015 et considéré comme responsable du renouveau de la marque, cette collection printanière et estivale de la griffe italienne a su rapidement convaincre. Opulente, à mi-chemin entre entre excentricité et kitsh, inspirée des années 1970 et parsemée de références à la pop-culture à l’image de l’hommage à la chanteuse Dolly Parton visible ci-dessus, ce défilé s’est montré sans limite en matière de pièces surprenantes. Costume vert pomme, cardigan à rayures, trench coat à carreaux, veste satinée, robe en peau de serpent ou encore manteaux aux coupes grandiloquentes, le minimalisme n’a définitivement pas été mis à l’honneur au Palace hier soir. Pour le plus grand bonheur des adeptes d’une marque réputée pour sa créativité sans limite.

Vous pouvez retrouver l’intégralité du défilé SS19 de Gucci ci-dessous.

À lire aussi, la campagne “We Got Love” de YEEZY, un message universel porté par d’énormes ambitions.

Pin It on Pinterest