Les 3 grands enjeux du premier album solo de Quavo

Ce vendredi, le leader de Migos sortira Quavo Huncho, son premier album, qui s’apparente à une véritable curiosité, et même comme un évènement pour ses fans les plus dévoués.

Plus que n’importe quel autre projet cette semaine, cette sortie s’accompagne de nombreux enjeux qui pourront partiellement façonner la suite de la carrière de l’artiste de Quality Control, ainsi que de son groupe que l’on ne présente plus.

– Enfin s’affirmer comme un artiste solo

Aussi fou que cela puisse paraître tant il est aujourd’hui considéré comme une superstar, Quavo a tout à prouver sur le format « album solo ». Tout d’abord, et la raison est évidente, parce qu’il n’a jamais sorti de projet en son nom auparavant. Deuxièmement, car il n’a jusqu’ici pas encore véritablement brillé en dehors du spectre de Migos ou de certains de ses featurings. Son album commun avec Travis Scott, le bien nommé Huncho Jack, Jack Huncho, est largement plus mémorable pour son teasing incessant que sa qualité intrinsèque. Enfin, parce que le principal intéressé a lui-même expliqué qu’il était encore en pleine période de découverte en solo. Sous-entendant bien le besoin de s’affirmer en son nom et d’encore se découvrir musicalement.

Interrogé par GQ sur ce qu’était le « son Quavo » en solo, ce dernier a expliqué : “C’est une excellente question, car c’est ce que je veux apprendre des fans quand mon album sortira. Je vais travailler dur, être le plus gros bosseur possible sur tout, le leader, le « Huncho », donc vous savez déjà ce qui vous attend à ce niveau. Mais j’ai besoin que mes fans me le disent. Je ne peux pas répondre à tout.” En clair, l’objectif de Quavo semble être de concevoir la meilleure sélection de morceaux possible et d’ensuite, en fonction de la réaction des fans, comprendre ce qui plaît le plus. La discours a le mérite d’être honnête et montre que l’artiste d’Atlanta est depuis plusieurs mois dans une phase nouvelle de sa carrière. Une phase qu’il ne maîtrise lui-même pas encore totalement.

– Renouveler une formule sur-utilisée

Ce n’est plus un secret pour personne, la recette Migos, qui passe par une trap luxueuse et une utilisation de l’iconique « triplet flow » a été, et est toujours, sur-utilisée dans le rap mondial. Si cette formule était totalement novatrice et quasi-révolutionnaire à ses débuts, elle s’est peu à peu délitée ces dernières années face à l’apparition, ni plus ni moins, de nombreux clones du trio d’Atlanta, qui reprennent parfois de façon peu dissimulée leur style et gimmicks. À coté de ça, la présence absolument dingue de Quavo sur de nombreuses collaborations, proposant bien souvent la même recette, est évidemment un autre facteur justifiant ce besoin de renouvellement. Entre 2016 et 2018, Huncho a enchainé les featurings, allant des têtes d’affiche du rap aux plus grosses stars de la pop, faisant de lui un artiste incontournable du Billboard Hot 100 mais aussi peu à peu, un artiste que les fans de rap voyaient et entendaient sans doute trop.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Q U A V O H U N C H O 10 . 1 2 . 1 8

Une publication partagée par QuavoHuncho (@quavohuncho) le

Ainsi, une certaine forme de lassitude autour de ses performances s’est fait ressentir, justifiée notamment par l’aspect générique de certaines de ses apparitions. Dans le même temps, ses performances sur Culture II lui ont aussi fait essuyer diverses critiques car jugées en dessous de ses comparses et tout particulièrement de Takeoff, rapidement élu « MVP » de l’album. Ce n’est donc pas avec un statut d’intouchable que le leader naturel de Migos s’apprête à sortir son premier album solo, loin s’en faut. Malgré tout, Quavo reste un artiste apprécié et très populaire qui n’aura aucun mal à rencontrer le succès si la recette de son album solo fonctionne.

– Réussir en solo pour revenir plus fort en groupe

C’est l’un des éléments sur lequel Quavo a particulièrement insisté ces dernières semaines, ce premier album solo ne signifie pas du tout la fin de Migos. Selon ses dires, cette expérience correspond à “Aller chercher une victoire et revenir avec le trophée pour que l’on célèbre ensemble.” En clair cette expérience ne sera que magnifiée si elle aboutit sur un retour en groupe, plus fort et important que jamais. Et dans cette lignée, il faut s’attendre à voir débarquer dans les prochains mois des albums en solo de Offset et Takeoff, ce qui pourrait eux aussi leur permettre de s’établir au-delà de leurs performances en groupe ou en featuring.

Si le groupe était jusqu’ici la véritable star, Quavo, Offset et Takeoff affirment désormais totalement leurs velléités de conquête solo, pour mieux se réunir et atteindre un sommet de popularité comme peu de groupe auparavant. Si sur le papier, le plan semble idéal, il ne sera validé que si le trio convainc en solo et passe ainsi un cap. Quoi qu’il en soit, que les fans de Migos se rassurent, le groupe déjà iconique d’Atlanta n’en a pas dit son dernier mot. Culture III ne semble finalement pas aussi loin que l’on pourrait le penser.

À lire aussi, pour ses 10 ans, Spotify révèle les artistes et albums qui ont marqué l’histoire de la plateforme.

Instagram Feed Instagram Feed Instagram Feed Instagram Feed Instagram Feed Instagram Feed Instagram Feed Instagram Feed Instagram Feed