Avec un premier album réussi et une tournée déjà complète, Angèle n’en finit plus de briller

La jeune chanteuse belge continue son parcours sans-faute.

Retour un an en arrière. Une chanteuse belge se retrouve sous le feu des projecteurs avec un morceau dansant et désabusé, “La loi de Murphy.” Un titre en forme de récit d’une journée galère, qui évoque sans détour le vieil adage voulant que tout ce qui potentiellement tourner mal, tournera mal. Un an plus tard, difficile de ne pas y voir une certaine ironie. Car si quelqu’un n’est pas victime de la fameuse loi de Murphy, c’est bien Angèle. En douze mois, la native d’Uccle a en effet grillé les étapes, à grand coup de tubes imparables, de communication parfaitement rodée et surtout, grâce à son indéniable talent.

Dévoilant au fil des mois “La Loi de Murphy”, “Je veux tes yeux”, “La thune” et “Jalousie”, Angèle a signé un véritable sans-faute au niveau des singles. La cerise sur le gâteau ? Un featuring avec son frère Roméo Elvis sur “Tout oublier”, dévoilé quelques heures avant la sortie de son premier album Brol. Habilement teasé sur Instagram grâce à des visuels cohérents et audacieux, ce premier projet était attendu de pied ferme par la fanbase déjà massive de la chanteuse. Ils n’étaient néanmoins pas les seuls à souhaiter en découvrir plus sur Angèle. La presse spécialisée, tout comme les sceptiques, voyaient en ce projet un test de vérité pour la belge. Simple effet de mode ? Véritable artiste ? Quelques écoutes de Brol ont suffi à lever les doutes.

“Le mot ‘brol’ fait partie de ma vie, c’est un mot qui me suit” expliquait-elle en interview il y a quelques semaines. “Brol est un mot typiquement bruxellois, il désigne tous les petits objets qui vont se retrouver chez toi et dont tu ne vas pas pouvoir te séparer. Tout simplement parce qu’ils sont importants pour un bon équilibre. Un ‘brol’, c’est une pacotille, une babiole.” Avec un album évoquant tour à tour la célébrité, les rapports homme-femme, les réseaux sociaux, la mélancolie ou encore l’homosexualité, Angèle a construit avec brio son brol à elle. Divers dans les thématiques mais cohérents dans la forme, le premier album de la wallonne est une véritable démonstration de force. Capable de faire danser comme de faire pleurer, Angèle a prouvé qu’elle était douée d’une véritable polyvalence artistique, à seulement 22 ans.

En prenant un certain recul, Brol peut en effet être considéré comme un manifeste des problématiques sociétales auxquels sont confrontées les jeunes de la génération Y, partagés entre l’envie de mettre une story Instagram en soirée et la flemme de bouger. Néanmoins, le ton d’Angèle se distingue toujours de par sa sincérité, son honnêteté et sa simplicité. Nulle intention de donner des leçons dans l’oeuvre de la bruxelloise, elle y livre simplement ses propres constats. Avec 22 246 ventes enregistrées en première semaine, dont 10 398 pures et 11 848 équivalents streaming, Angèle a signé un démarrage extraordinaire pour un premier album, confirmant qu’elle était loin d’être un feu de paille.

La bulle Angèle n’a donc pas explosé, au contraire, elle n’en finit plus de gonfler. Son premier album est à deux doigts d’être certifié disque de platine, tandis que son Brol Tour est déjà complètement sold-out. Les dizaines et dizaines de dates d’Angèle à travers la France au cours des prochains mois affichent en effet complet, preuve d’une popularité ahurissante. Ce beau succès a amené la chanteuse à annoncer une tournée des Zénith il y a quelques heures seulement. Comme on pouvait s’y attendre, les places pour cette nouvelle salve de live partent très, très rapidement et Angèle devrait à nouveau réaliser un carton plein.

Adoubée par la critique et adorée par un public cosmopolite, la bruxelloise n’incarne pas l’avenir de la chanson francophone, mais bel et bien son présent. Sur “Flou”, le titre qui vient conclure Brol, Angèle fait part de ses doutes par rapport à sa réussite : “Tout le monde te trouve génial alors que t’as rien fait.” Difficile de tenir le même discours aujourd’hui, tant les réussites concrètes s’enchaînent pour la jeune femme. Décidément, la loi de Murphy est loin d’avoir frappé la nouvelle vie d’Angèle.

Les places pour les nouvelles dates du Brol Tour sont disponibles à cette adresse. Attention, il faudra probablement être vif.

Instagram Feed Instagram Feed Instagram Feed Instagram Feed Instagram Feed Instagram Feed Instagram Feed Instagram Feed Instagram Feed