Les 3 informations à retenir du défilé blockbuster de Dior au Japon

La maison française a frappé fort pour la présentation de sa collection Pre-Fall 2019.

Pour son deuxième défilé à la tête de Dior, Kim Jones n’a pas lésiné sur les moyens. Après avoir émerveillé le monde de la mode il y a quelques mois grâce à la gigantesque structure en fleurs de KAWS, le créateur a de nouveau créé une superbe scénographie pour assurer une mise en scène spectaculaire aux nouvelles pièces qu’il a imaginé pour la collection Pre-Fall 2019, présentée il y a quelques jours dans la baie de Tokyo. Ce show, en forme de rencontre entre la tradition et de la modernité, devrait rester longtemps dans les mémoires. Voici les 3 informations clés qu’il faut en retenir.

Une scénographie superbe

La statue florale créée KAWS pour le défilé Dior de la Fashion Week Homme Spring/Summer 2019 était déjà un sacré tour de force. Mais la démesure de Kim Jones semble sans limite. Le londonien a en effet fait appel aux services de l’illustrateur et plasticien japonais Hajime Sorayama pour ériger une gigantesque femme-robot de 12 mètres de haut et pesant plus de 9 tonnes. Célèbre pour ses dessins de séductrices androïdes, le créateur nippon leur a donné vie avec cette oeuvre monumentale, qui évoque la métropole dystopique de Fritz Lang Métropolis ou encore les gigantesques statues aperçues au milieu des ruines d’un Las Vegas futuriste dans le récent Blade Runner 2048 de Denis Villeneuve.

Autour de cette gigantesque représentation féminine, on retrouvait un catwalk circulaire, cerné par des gradins, le même set-up que lors du premier défilé de Kim Jones à la tête de Dior il y a quelques semaines. Ajoutez à cela des jeux de lumières sublimes, à bases de centaines de néons et autres lasers, une animation musicale assurée par Diplo et vous obtenez l’un des défilés les plus spectaculaires de l’année.

image-2
image-5
visuel-1
visuel-4

La patte Kim Jones

“Le Japon est un pays magique que je connais bien et que j’aime particulièrement pour son incroyable et unique culture, histoire et nature, pour laquelle j’ai toujours été fasciné et qui est une grande source d’inspiration pour moi” avait déclaré Kim Jones en préambule de cette présentation de la collection Pre-Fall 2019. Véritable amoureux du pays du soleil levant, Kim Jones a distillé de nombreuses références japonaises dans ces nouvelles créations, à l’instar de ces kimonos retravaillés ou encore du motif récurrent de la fleur de cerisier, ce dernier étant apposé sur de nombreuses pièces, également en référence à la passion de Christian Dior pour la végétation et la flore.

Ces éléments “traditionnels” sont constamment mis en opposition avec de nombreux pièces au design futuriste, moderne et avant-gardiste. L’inspiration se veut spatiale, holographique et parfois militaire. Outre son travail sur la mise en scène de ce défilé, Hajime Sorayama a également contribué au design de certains items de cette collection Pre-Fall 2019. On retrouve en effet son univers sci-fi et robotique dans de multiples pièces, à l’image d’une doudoune aux patterns sous forme d’hologrammes. Le vestiaire masculin est ici déstructuré, rendu asymétrique, métallisé, grâce à l’utilisation de tissus classiques subitement devenus futuristes et hi-tech. Fortement influencée par des domaines aussi variés que le streetwear et la science-fiction, tout en parvenant à conserver les codes élégants de la maison française, la seconde collection de Kim Jones à la tête de Dior est une franche réussite.

Certaines des silhouettes présentées à Tokyo sont à découvrir ci-dessus et sont visibles dans leur intégralité sur le site de Dior.

look_02
look_03
look_04
look_05
look_06
look_07
look_08
look_09
look_10

Des guests de choix

Un défilé Dior signé Kim Jones est toujours un événement, même s’il ne s’agit que d’une pré-collection et de son deuxième show seulement à la tête de la griffe parisienne. Les people ont donc logiquement répondu présent. Le front-row du défilé était en effet squatté par des têtes bien connues du showbiz mondial et de la haute-couture, à l’image d’A$AP Rocky, Kate Moss, David Beckham ou encore la top Bella Hadid. Toujours aussi habile dans sa communication, Dior a diffusé plusieurs capsules vidéo de ses prestigieux invités sur les réseaux sociaux, Bella Hadid y clamant par exemple que Tokyo était sa ville préférée, tandis que David Beckham saluait le travail réalisé par son ami Jones depuis sa prise de fonction. Un sans-faute sur le plan de la com’, à mille lieux du récent fiasco qu’a vécu Dolce & Gabbana en Chine.

Le défilé Dior Homme Pre-Fall 2019 est à découvrir dans son intégralité ci-dessous.

Instagram Feed Instagram Feed Instagram Feed Instagram Feed Instagram Feed Instagram Feed Instagram Feed Instagram Feed Instagram Feed