Sheck Wes est accusé de violences conjugales et de harcèlement par son ex-petite amie

C’est une nouvelle affaire sordide qui vient agiter le monde de l’entertainment américain. La chanteuse et mannequin Justine Skye accuse son ancien compagnon Sheck Wes de l’avoir battu à l’époque où ils sortaient ensemble, avant de l’attaquer en groupe il y a quelques jours, alors qu’elle était en compagnie de son nouveau petit ami, le rappeur GoldLink. Il y a plusieurs semaines déjà, Justine Skye avait révélé qu’elle avait déjà été engagée dans une relation abusive, tandis que GoldLink évoquait de son côté cet agresseur dans son récent titre “Justine’s Interlude.”

La jeune femme a aujourd’hui décidé de lever le voile sur l’identité de l’homme ayant abusé d’elle au cours des derniers mois : Sheck Wes. Elle publie un premier tweet il y a quelques heures : “Je me promenais avec mes amis et mon copain quand Sheck Wes (l’homme qui me maltraitait) et ses amis ont décidé de nous harceler et d’attaquer mes amis… deux voitures pleines de mecs, pendant qu’il attendait dedans comme une p*te. Tu es pathétique Sheck et tu bats les femmes. Tu frappais la précédente et tu frapperas les suivantes.” 

Elle poursuit ses accusations dans un second tweet : “Tu es pathétique…et dire que tous ses gens te défendent, ton p*tin de gros label… tout le monde. Tu répands des mensonges à mon sujet. La morale de l’histoire c’est que si tu n’avais jamais levé la main sur moi… tu ne serais pas dans cette situation que tu continues d’empirer.”

Il n’en fallait pas plus pour enflammer les réseaux sociaux, où les réactions outrées se sont multipliées au cours des dernières heures. Devant l’ampleur prise par la polémique, relatée par tous les médias américains, Sheck Wes a décidé de donner sa version des faits dans un tweet laconique : “J’avais décidé de rester silencieux jusqu’ici par respect pour les véritables victimes de violences conjugales. Mais je ne peux pas rester sans rien faire pendant qu’on répète inlassablement de tels mensonges à mon sujet. Je n’ai jamais frappé ou battu une femme et je n’ai jamais battu ou attaqué physiquement quelqu’un.” 

Les déclarations de l’auteur du tube planétaire “Mo Bamba” n’ont visiblement pas convaincu son ex-petite amie, la chanteuse signée chez Roc Nation ayant menacé Wes de divulger les preuves de ses dérapages violents : “Je possède littéralement des images de toi en train de sauter au-dessus de la barrière de ma maison pour m’attaquer Sheck… tes mensonges sont encore plus irrespectueux.” 

Justine Skye a ensuite partagé la capture d’écran d’un d’appel à l’aide qu’elle a envoyé par iMessage à l’un de ses amis lorsqu’elle s’est rendue compte que Sheck Wes s’était introduit chez elle pour l’agresser.

Enfin, la jeune femme a conclu son plaidoyer en dévoilant les fameuses images de vidéo-surveillance qu’elle évoquait dans l’un de ses précédents tweets. On peut clairement y voir Sheck Wes en train de s’introduire chez elle illégalement, sans que le moindre doute ne soit possible quant à son identité. Le rappeur new-yorkais n’a pour le moment pas répondu à ces nouveaux éléments. Nous ne manquerons pas de vous tenir informés des évolutions de cette affaire qui pourrait bien avoir des conséquences terribles pour la carrière de Wes.

Instagram Feed Instagram Feed Instagram Feed Instagram Feed Instagram Feed Instagram Feed Instagram Feed Instagram Feed Instagram Feed