Anne Nebendahl : “Le running est le sport le plus accessible au monde”

Lancée mondialement en ce jeudi 21 février, l’Ultraboost 19 d’adidas avait été présentée à Paris il y a quelques semaines, lors d’un événement organisé par la marque aux trois bandes. À cette occasion, nous avons pu poser quelques questions à Anne Nebendhal, Senior Design Creator chez adidas et designeuse de cette Ultraboost 19. 

Quel est votre poste chez adidas et que faites vous au quotidien ?

Je suis à la tête du département design pour nos paires de running. Ma journée type consiste à travailler avec mes équipes pour créer de nouveaux produits !

Quels objectifs cherchiez-vous à atteindre avec cette nouvelle Ultraboost ? 

Le but principal était simple : repenser et recréer la meilleure sneaker de running jamais conçue en quelque chose de nouveau. Nous avons voulu changer la façon dont on produit la paire, en fonction de comment les gens courent, pour parfaitement accompagner le runner moderne.

Qu’est-ce qui rend un produit adidas spécial par rapport à ses compétiteurs ?

L’une des choses qui nous tient le plus à coeur est ce qu’on appelle le processus de co-création. On apprécie énormément travailler avec des gens extérieurs à notre marque pour créer le meilleur produit possible. C’est un process de travail qu’on utilise au quotidien et qui remonte à ce que faisait notre fondateur Adi Dasler à son époque. Il avait l’habitude d’inviter des athlètes dans son salon pour discuter avec eux de ses produits et c’est quelque chose qu’on fait encore aujourd’hui. La seule différence est que de nos jours, on ne se limite plus aux athlètes. On parle avec des influenceurs, des créatifs, des artistes… Le but est d’être inspiré au maximum, par absolument tout ce qu’on peut.

Vous cherchez donc à apporter une vision extérieure à vos créations ?

En design, on peut être inspiré par tout et par tout le monde. Nous sommes donc très curieux de voir ce que le gens extérieurs à la marque pensent de nous. C’est pour ça qu’on les incorpore à notre processus de création. Ils sont également gagnants car ils peuvent bénéficier de toutes nos extraordinaires ressources pour donner vie à leurs idées et exprimer leur créativité.

Quelles étaient vos principales inspirations au moment de concevoir la Ultraboost 19 ? 

Il y en a quelques unes ! Sans aucun doute, la principale est la OG. À partir de là, on a travaillé avec des milliers de runners qui courraient avec cette paire, afin de savoir ce qu’ils appréciaient chez elle et les points qu’ils souhaitaient améliorer. L’autre inspiration principale était comment la culture du running et le running en tant que sport a évolué avec le temps. C’est quelque chose de très important. Autrefois, le running était considéré comme un sport très linéaire. De nos jours, les gens sont constamment en recherche de nouvelles façon de courir. Les city runs, les courses, les color runs… Nous sommes inspirés par ça, par ce mouvement culturel dans sa globalité. La façon dont les gens ont transformé le running en tant que sport nous a inspiré à changer notre chaussure en tant que designers.

Votre vision du design est donc extrêmement démocratique, vous faites participer des milliers de gens à votre processus. Est-ce que c’était difficile de bien s’organiser ?

On pourrait le penser, mais finalement non pas du tout ! C’était surtout très inspirant. En tant que designer, nous sommes curieux de savoir ce que les gens pensent. Et comme on sait dans quelle direction nous souhaitions aller avec cette paire, c’était constructif d’écouter leurs avis et de les incorporer à nos méthodes de travail.

Comment parvenez-vous à trouver le “sweet spot” entre style et confort ? 

C’est une excellente question (rires). C’est un aspect difficile de notre métier ! C’est ce qui compte le plus dans l’univers actuel de la sneaker, trouver cet équilibre parfait. Quand vous travaillez en étant bien entouré et que vous restez pro dans ce que vous faites, vous allez faire beaucoup de tests et autres expérimentations. En testant et en expérimentant, de nouvelles idées vous viendront en tête et vous aurez envie de les partager avec des gens aux sensibilités différentes. C’est en répétant ses étapes qu’on obtient un bon équilibre entre ces deux aspects essentiels.

Quand avez-vous commencé à travailler sur la Ultraboost 19 ?

L’aventure a débuté en 2016, ça fait presque 3 ans.

À quel point a-t-elle évolué entre vos premiers croquis et sa version finale ?

La forme du talon et la silhouette étaient très claires depuis le début. Cette dernière a évolué par rapport à la précédente Ultraboost, mais on souhaitait qu’elle garde une ADN très running. La différence primordiale sur cette paire, c’est le knit. On utilise une technologie ultra-récente, qui s’appelle 360 Prime Knit. C’est une grosse avancée technique pour adidas, qui nous a permis de confectionner le knit parfait pour une paire de running. On ne voulait pas que la Ultraboost perde son ADN. C’était encore une affaire d’équilibre, savoir jusqu’où on pouvait pousser l’inédit, sans perdre son identité.

Selon vous, pourquoi le running est un sport aussi populaire de nos jours ? 

C’est la discipline la plus accessible au monde. Vous avez simplement besoin de chaussures, de vos jambes et d’un peu de temps. Vous pouvez courir partout. Ça plaît aussi aux gens car il y a une sorte de récompense immédiate. Quand vous revenez d’un run, vous sentez la différence que ça a fait sur votre corps et sur votre esprit. De nos jours, comme tout va très vite et peut être harassant, se sentir bien dans sa tête et sa peau est quelque chose qui compte. Et le running a son rôle à jouer dans cette recherche de bien être.

La adidas Ultraboost 19 est dès à présent disponible sur le site de la marque et dans ses différentes boutiques.

Instagram Feed Instagram Feed Instagram Feed Instagram Feed Instagram Feed Instagram Feed Instagram Feed Instagram Feed Instagram Feed