LVMH et Kering volent au secours de Notre-Dame

Photo : AFP

Outre les milliers d’anonymes qui ont déjà donné sur la plateforme “Rebâtissons Notre-Dame de Paris”, les grands groupes du luxe français semblent décidés à mettre la main à la pâte pour aider à reconstruire le mythique monument parisien, en partie dévasté par les flammes hier soir. Outre des promesses de don de la part d’Apple, de Total ou encore du Paris Saint-Germain, les deux plus grands conglomérats de luxe au monde ont eux aussi annoncé leur intention de participer aux rénovations de Notre-Dame. Tous deux français, LVMH et Kering ont respectivement promis de donner 200 millions et 100 millions d’euros.

Dans un communiqué dévoilé il y a quelques heures, le porte-parole de LVMH revient sur cette décision : “La famille Arnault et le groupe LVMH, solidaires de cette tragédie nationale, s’associent à la reconstruction de cette extraordinaire cathédrale, symbole de la France, de son patrimoine et de son unité. D’ici là, il met à la disposition de l’Etat et des instances concernées toutes ses équipes, créatives, architecturales, financières, pour aider au long travail de reconstruction d’une part, et de collecte de fonds d’autre part, qui s’annonce.” À l’heure où nous écrivons ces lignes, plus de 600 millions d’euros de promesses de dons ont été faites depuis hier.

Citée par le quotidien Le Monde, la fédération du bâtiment spécialisée dans les monuments historiques a estimé qu’il faudrait entre “10 et 15 ans” pour reconstruire totalement Notre-Dame. Ce bel élan de solidarité de la part de l’industrie française permettra de financer une partie des travaux, plus que jamais nécessaires après les terribles événements qui ont frappé la capitale au cours des dernières heures.