Les 3 choses à retenir de l’interview de Kanye West avec David Letterman

Mythique host de Late Show, David Letterman avait laissé sa place à l’antenne de CBS à Stephen Colbert en 2015. Depuis, le présentateur officie sur Netflix, en ayant créé son émission My Next Guest Needs No Introduction with David Letterman. Ce talk-show intimiste, au cours duquel un invité célèbre se livre sur sa carrière et sa vie personnelle, entame sa deuxième saison ce vendredi 31 mai. Lewis Hamilton, Ellen DeGeneres et surtout, Kanye West, sont les invités majeurs de ces nouveaux épisodes. Plutôt discret dans les médias, ce dernier s’est confié sur de nombreux sujets au cours de son entretien d’une petite heure. Voici les trois points qu’on en a retenu.

La visée du “Sunday Service”

Depuis de nombreuses semaines, Kanye enflamme le web grâce aux vidéos de ses “Sunday Service”, des événements récurrents à mi-chemin entre une cérémonie religieuse et un concert. Après avoir livré un live déjà culte à Coachella, Yeezy a expliqué à David Letterman que le “Sunday Service” avait avant tout un rôle thérapeutique pour lui et pour les participants.“On balance notre peine contre les murs” explique le natif de Chicago, avant de décrire le cheminement interne que provoque un “Sunday Service” : “On fait nos services en cercles et je retire les percussions programmées… ça vous frappe généralement au niveau de votre chakra le plus bas, le chakra du sexe.” L’objectif est en tout cas clair et net pour Kanye : “Nous arrêterons quand on aura atteint la paix dans le monde.”

Son soutien à Donald Trump

Démocrate convaincu, David Letterman n’a pas manqué de titiller Kanye West sur ses multiples prises de position en faveur de Donald Trump. Attaquant sa démonstration en déclarant que “les libéraux maltraitent le peuple”, Yeezy explique : “Nous n’avons pas tous à avoir les mêmes opinions. C’est mon truc avec Trump. Nous n’avons pas à ressentir la même chose, mais on a droit de ressentir ce que l’on ressent et on a le droit de créer une conversation. Un dialogue constructif, pas une attaque.” Et lorsque David Letterman lui a demandé s’il avait voté pour Trump en 2016, le rappeur a une nouvelle fois avoué qu’il n’avait jamais voté dans sa vie. Une réponse qui n’a visiblement pas ravi son interlocuteur, ce dernier lui ayant rétorqué immédiatement : “Alors vous n’avez pas à parler de politique.”

Sa santé mentale

“Plus connecté à l’univers” depuis la découverte de sa bipolarité, Kanye West s’est livré en détail sur les problèmes psychologiques dont il est victime. À propos de son hospitalisation en 2016, le fondateur de G.O.O.D Music explique : “Tu te sens hyper paranoïaque. Cette expérience quand tu traverses une crise, quand tu finis par être hospitalisé, il y a un moment où tu dois rendre ça public pour faire changer cette tendance. Cette méthode s’applique pour mon cas, pas pour tout le monde.” Il poursuit : “Dans ma crise, je pensais que tout le monde était un acteur, que tout n’était que conspiration, que je voyais tout, que le gouvernement mettait des puces dans nos têtes, que l’on est enregistré. Tu ressens tout ça.” Plus transparent et honnête que jamais, Yeezy s’est livré comme rarement.

L’interview complète de Kanye West dans My Next Guest Needs No Introduction with David Letterman est à découvrir dès à présent sur Netflix.