Accusée d’appropriation culturelle, Kim Kardashian se résout à changer le nom de sa nouvelle marque

Nouveau rebondissement pour le lancement de marque de Kim Kardashian. Pour rappel, l’influenceuse la plus célèbre au monde avait récemment causé une polémique avec la création de son label intitulée Kimono Solutionwear. Cette dernière s’est en effet retrouvée accusée d’appropriation culturelle, en prenant ici possession d’un vêtement traditionnel de la garde-robe japonaise, qui est souvent réservé pour les grandes occasions dans la culture nipponne.

Il n’en fallait pas plus pour enflammer les réseaux sociaux, sur lesquels le hashtag #KimOhNo a déferlé. Malgré la fronde populaire, Kim Kardashian s’était fendu d’un communiqué publié dans les colonnes du New York Times, afin d’expliquer qu’elle avait intégré la l’importance du Kimono dans la culture asiatique et qu’elle respectait sa valeur, mais qu’elle n’envisageait pas de changer le nom de sa marque. Suite à cette lettre ouverte, le maire de Kyoto en personne a demandé à la star au 142 millions d’abonnés de changer de nom pour son nouveau label, exprimant son inquiétude à propos de “la diffusion d’une mauvaise compréhension de ce qu’est le kimono, en raison de la puissance de l’influence de Kim Kardashian.”

Face à l’indignation internationale et à une gronde toujours plus forte, Kim Kardashian a finalement pris la décision de modifier le nom de son label. Elle s’est exprimée via un post Instagram pour faire part de ce choix : “Je suis toujours à l’écoute, j’apprends et je grandis. J’apprécie donc la passion et les différentes perspectives que les gens m’apportent (…). Après mûre réflexion, je lancerai ma marque de sous-vêtements sculptants sous un nouveau nom.” L’initiative de la star américaine devrait donc apaiser les tentions. Pour les anglophones, l’intégralité de son message est à retrouver ci-dessous.

Instagram Feed Instagram Feed Instagram Feed Instagram Feed Instagram Feed Instagram Feed Instagram Feed Instagram Feed Instagram Feed