Retour sur l’incroyable week-end de Kanye West

Nul ne l’ignore, avec Kanye, il est rare que les choses se déroulent comme prévu. Son nouvel album Jesus is King devait initialement sortir ce vendredi 27 septembre, marquant ainsi la fin d’une longue attente pour ses fans. Il n’en fut rien. Néanmoins, une poignée de chanceux ont eu la chance de pouvoir écouter ce nouveau projet au cours du week-end. Le fondateur de G.O.O.D Music a en effet traversé les États-Unis pendant 72 heures, afin de faire écouter Jesus is King et de réaliser des Sunday Service. De Détroit à New York, Kanye West a donc propagé sa bonne parole, tout en dévoilant plusieurs informations importantes tout au long de ces 72 heures intenses. Pour faire cace au gigantesque flot d’informations divulguées au cours des dernières heures, voici un récapitulatif des éléments à retenir d’un week-end dont seul Yeezy a le secret.

Les événements “Jesus is King: A Kanye West Experience”

Habitué à organiser des listening party marquantes, comme celles de Ye au fin fond du Wyoming ou celle de The Life of Pablo au Madison Square Garden, Kanye West a cette fois-ci investi des cinémas afin de présenter ses multiples projets en cours. À Détroit, Chicago et New York, le créateur américain a ainsi invité quelques milliers de personnes à venir écouter son nouvel album, mais aussi à découvrir deux oeuvres cinématographiques de sa conception. Selon une fan présente à Détroit jeudi soir, le premier de ces deux objets audiovisuels est un mini-documentaire sur les projets architecturaux qu’il mène depuis plusieurs mois à Calabasas. La seconde vidéo projetée était un trailer pour le film Jesus is King: A Kanye West Experience, qui sortira le 25 octobre prochain dans des centaines de cinéma équipés de la technologie IMAX. Selon un témoignage glané par Complex, ce film accompagnant l’album s’intéresserait aux répétions et à I’organisation des Sunday Service de Kanye West au cours des derniers mois. Espérons qu’il bénéficie de quelques séances dans l’Hexagone.

Au niveau de l’ambiance, les échos relayés par la presse américaine font état d’une effervescence contrôlée, avec un Kanye West descendant dans les fosses pour jouer son nouvel album depuis son ordinateur, une fois les projections de ses vidéos terminées. Fait plus surprenant, les équipes du rappeur se déplaçaient dans la foule lors de la listening party afin d’offrir discrètement du merchandising à certains membres du public, qui se retrouvaient avec des items dans les mains sans même savoir qui leur avait donné. Moins bling-bling que le défilé Yeezy du Garden et moins pittoresques que le feu de camp dans le Wyoming, ces listening party ont en tout cas émerveillé tous les fans présents.

L’écoute de l’album

Les questions méritent d’être posées : mais que vaut vraiment Jesus is King et quel place occupera-t-il dans la discographie de Kanye West ? Première information d’importance, selon Billboard, le projet qu’a fait écouter Yeezy ce week-end n’a pas l’air d’être tout à fait terminé, notamment au niveau du mixage et de la présence ou non de certains featurings. Pour le média américain, Jesus is King pourrait donc être repoussé de plusieurs semaines afin d’être véritablement finalisé. De son côté, Kanye West a introduit l’album en ces termes : “Cet album est une expression du gospel. Je viens à vous vidé, libéré de ma fierté.” Comme son nom l’indique, ce projet est logiquement centré sur la religion et plus particulièrement sur la figure du Christ. “Je dirait que 80% de l’album parle de Jésus et de Dieu. Il y avait quelques morceaux plus rapides, plus entraînants, mais la grande partie du projet est dominée par le gospel, avec quelques passages rappés par Kanye” explique ainsi un invité présent à la listening party de Détroit.

Un autre témoignage recueilli par Complex va dans le même sens : “Plusieurs tracks sont axés sur la spiritualité et la religion, d’autres sont plus simples et destinées au grand public. On retrouve une vraie vibe de Kanye à l’ancienne, mais aussi l’ambiance du Sunday Service.” Le journaliste Andrew Barber révèle également que Yeezy a annoncé qu’il abandonnait définitivement la musique séculaire, c’est à dire sans lien avec le religion, “pour ne plus faire que du gospel.” Une information à bien évidemment prendre avec des pincettes, le rappeur ayant précédemment clamé cela au moment de la sortie de The Life of Pablo. Au niveau des invités, Kanye West a réuni le duo Clipse (Pusha T et son frère No Malice) sur le titre final de Jesus is King, sur lequel est également présent le saxophoniste de smooth jazz Kenny G. Plus surprenant encore, cet album ne contiendrait aucun “Explicit Lyrics”, à savoir des vulgarités ou des insultes, un fait rarissime pour un projet rap.

La date de sortie

Sur ce point, le flou est total. Kim Kardashian avait pourtant indiqué que Jesus is King allait sortir dimanche, à la suite du Sunday Service new-yorkais de son mari. Néanmoins, à l’heure où nous écrivons ces lignes, le projet n’est toujours pas disponible. Pire encore, ni le clan West ni Def Jam n’a pour l’instant annoncé de nouvelle échéance concernant la sortie de ce neuvième album. Espérons désormais qu’elle ait lieu le plus rapidement possible. En attendant, patience.