Martin Scorsese s’en prend une nouvelle fois aux productions Marvel

Photo : The Hollywood Reporter

L’offensive continue. En pleine tournée promotionnelle pour la sortie à venir de son nouveau long-métrage The Irishman, Martin Scorsese n’en finit plus d’adresser des tacles aux studios Marvel. Il y a quelques jours déjà, le réalisateur new-yorkais avait défrayé la chronique, en expliquant qu’il ne considérait pas les films du Marvel Cinematic Universe comme du cinéma. “Je ne regarde pas ça. J’ai essayé, vous savez ? Mais ce n’est pas du cinéma” avait notamment expliqué l’homme à qui l’on doit Les Affranchis, Casino ou encore Le Loup de Wall Street. Il avait ensuite explicité sa pensée : “Honnêtement, aussi bien faits soient ces films, avec des acteurs qui font le maximum dans ces circonstances, la chose qui s’en rapproche le plus, ce sont des parcs d’attraction. Ce n’est pas le cinéma d’êtres humains qui essaient de transmettre des expériences émotionnelles et psychologiques à un autre humain.”

De passage au BFI London Film Festival pour présenter The Irishman, aux côtés de ses acteurs Robert De Niro et Al Pacino, Martin Scorsese a bien évidemment été interrogé sur ses déclarations polémiques de la semaine dernière. Toujours aussi incisif, le réalisateur américain persiste et signe : “Ce n’est pas du cinéma, c’est quelque chose d’autre. On ne devrait pas être envahis par ça. Les cinémas doivent relever le niveau et programmer des films avec une vraie narration.” Il a ensuite repris la métaphore précédemment utilisée, pour décrire l’axe divertissant des productions estampillées Marvel : “Les cinémas sont devenus des parcs d’attraction. C’est bien, mais notre industrie ne doit pas être envahie par cette tendance (…). Ce n’est pas mon genre de film, ça ne l’est tout simplement pas. Et ça crée un autre type de public qui pense que le cinéma se résume à ça.” Des propos qui ne risquent pas d’apaiser les tensions entre Scorsese et les studios Marvel.

À lire aussi : Plusieurs universités vont lancer des cursus pour former les influenceurs de demain.