A$AP Rocky se confie sur l’accusation de meurtre dont il a fait l’objet à l’adolescence

Désormais unanimement considéré comme l’un des rappeurs les plus influents au monde, A$AP Rocky n’a pas eu une existence de tout repos. Car avant d’être une icône musicale et stylistique, le natif d’Harlem a connu l’extrême pauvreté et la lutte pour survivre dans les rues new-yorkaises. À 13 ans, Rakeem Meyers perd son frère, qui se fait tuer en pleine rue lors d’un règlement de compte entre dealers. De son côté, son père est alors incarcéré pour trafic de stupéfiant. C’est à cette époque que Rocky, sa mère et sa petite soeur vivent dans la rue et dans divers squats du Bronx et de Manhattan. Le rappeur est récemment revenu sur ce parcours de vie très sombre, pour les besoins du livre d’Angie Martinez Untold Stories of Hip-Hop, qui s’intéresse aux rappeurs ayant connu un passé difficile avant d’accéder à la célébrité.

A$AP Rocky a ainsi confirmé qu’il avait vendu de la drogue pour survivre lorsqu’il était adolescent, ce qui l’a amené à devenir une cible à éliminer pour un dealer plus vieux de son quartier, qui le voyait comme un rival. Afin de régler ce contentieux, le jeune Rakeem Meyers avait décidé d’organiser une rencontre avec son rival. Une rencontre qui a mal tourné. Selon lui, le dealer a mis la main dans sa poche pour en sortir ce qu’il a pensé être une arme de poing. Effrayé, Rocky avait alors dégainé son arme le premier et tiré sur son opposant. Dans l’interview, il explique qu’il n’avait aucunement l’intention de tirer sur l’autre dealer et qu’il avait simplement paniqué, n’étant à l’époque qu’un adolescent. Interrogé par Angie Martinez sur pourquoi il avait une arme avec lui, Rocky répond simplement : “c’est la vie.”

Arrêté par la police suite à cette altercation, A$AP Rocky avait alors failli être inculpé pour tentative de meurtre. Du fait de son âge, ce motif d’accusation n’avait pas été retenu par la justice américaine. Le futur rappeur avait néanmoins été envoyé à Rikers, l’établissement pénitentiaire new-yorkais connu pour être le plus violent des États-Unis. Lorsque l’on voit son parcours depuis, il est évident que Flacko a pris une sacré revanche sur la vie.

À lire aussi : Un nouvel album de Frank Ocean est l’espoir dont 2019 avait besoin.

Instagram Feed Instagram Feed Instagram Feed Instagram Feed Instagram Feed Instagram Feed Instagram Feed Instagram Feed Instagram Feed