Emilia Clarke se confie sur l’impact traumatisant des scènes de nue sur sa carrière

Un témoignage édifiant.

Emilia Clarke

Dernière invitée en date du podcast américain Armchair Expert, Emilia Clarke est revenue en longueur sur la place qu’occupait la nudité de son personnage lors des débuts de Game of Thrones, notamment dans la saison 1. “Il y avait tellement de scènes nues… Bien sûr, j’ai quand même accepté le rôle et on m’a envoyé le pilote” explique l’actrice britannique. “Je lisais le script et je me disais : ‘Oh, il y a ce truc qui me dérange, mais on va faire avec.’ Je sortais d’une formation en art dramatique, j’étais genre ‘prend ça comme un job comm un autre. Si c’est dans le script, c’est que c’est clairement nécessaire et tu ne pourras rien y changer.'”

Néanmoins, l’interprète de Daenerys confie qu’elle ne se sentait à l’époque pas en mesure de s’opposer à ce besoin de nudité décidée par la production de la série. Elle avoue par ailleurs avoir été désorientée, du fait de son statut de jeune actrice inexpérimentée : “Je n’ai aucune idée de ce que je fais, je n’ai aucune idée de ce qu’est tout ça. Je n’ai jamais été sur un plateau comme ça. C’est la deuxième fois de ma vie que je suis sur un tournage et on me demande de tourner complètement nue, avec tous ces gens autour de moi. Je ne sais pas ce que je dois faire, je ne sais pas ce qu’on attend de moi, je ne sais pas ce que les fans veulent, je ne sais même pas ce que je veux moi-même par rapport à cette question de nudité.” Le témoignage va encore plus loin quand la jeune femme révèle que ces scènes l’ont fait pleurer : “Je me sentais débordée par mes émotions, je ne savais pas ce que je devais faire, ni ce qu’on attendait de moi. Il pouvait m’arriver de me rendre aux toilettes pour pleurer. Je revenais sur le plateau comme si de rien n’était.

Ces expériences de jeunesse causent encore du tort à Emilia Clarke, elle qui révèle que ces scènes de nue continuent de lui coller à la peau. En effet, la britannique explique que plusieurs producteurs et réalisateurs attendent de sa part qu’elle accepte immédiatement de tourner dans le plus simple appareil. “Je me suis déjà embrouillé en plateau parce que je disais ‘Non, je garde le drap sur moi !’ et qu’on me répondait ‘Tu ne veux pas décevoir tes fans de Game of Thrones…’ Ça me rendait dingue. J’en ai vu assez pour savoir si la nudité est nécessaire ou pas.” Emilia Clarke souligne ici un problème récurent sur la place des femmes dans l’industrie cinématographique, malheureusement persistant malgré l’émergence du mouvement #MeToo.

À lire aussi : Avant même sa sortie, la série “Le Seigneur des Anneaux” est déjà renouvelée pour une saison 2.