Comment les fans de Juice WRLD remplissent sans le savoir le compte en banque de Sting

Le business de la musique peut s'avérer très cruel.

Juice WRLD

C’est un réflexe naturel des fans (et des auditeurs curieux) lorsqu’un artiste décède, sa musique reçoit un pic massif d’écoutes sur les plateformes de streaming. C’est évidemment encore le cas suite au tragique décès du jeune Juice WRLD. Dans le but de se remémorer le talent du rappeur et de soutenir sa famille et ses proches, son titre “Lucid Dreams” a été massivement écouté ces dernières heures, au point de notamment de prendre la première place du classement mondial des morceaux sur Apple Music.

Ce que beaucoup de fans ne savent pas, c’est qu’écouter ce morceau revient littéralement à mettre de l’argent dans la poche de Sting et son label. Le chanteur de The Police a en effet gagné un procès contre Juice WRLD en 2018, lui permettant d’obtenir 85% des droits sur le morceau qui sample son titre “Shape of my Heart“. Une décision qui avait d’ailleurs grandement frustré Nick Mira, le producteur de “Lucid Dreams”, qui expliquait que le morceau ne samplait même pas “Shape of My Heart” mais qu’il l’interpolait seulement. Streamer “Lucid Dreams” ne représente donc définitivement pas un soutien conséquent pour les proches de Juice WRLD.

Le plus malsain est sans doute que suite au décès du rappeur, Sting a déclaré : “Lucid Dreams était mon morceau préféré qui reprenait “Shape of my Heart”, il va avoir de l’impact pendant encore de longues années.” Si le morceau était aussi réussi à ses yeux, pourquoi en réclamer un pourcentage anormalement élevé et amener l’affaire devant un tribunal ? La question restera en suspend, bien que l’hypocrisie que provoque la mort d’un artiste est encore ici largement observable.

Quoi qu’il en soit, écouter n’importe lequel des morceaux de Juice WRLD sur les plateformes de streaming sera plus utile pour ses proches que “Lucid Dreams”. Preuve supplémentaire que le business de la musique peut s’avérer très cruel.