D.Hill, le producteur des deux derniers morceaux de Drake et Future, était SDF il y a 6 mois

Un destin incroyable.

drake future

D. Hill est un très beau symbole de persévérance. Ce jeune producteur originaire d’Atlanta a beau avoir commencé la production à 12 ans, ce n’est qu’en 2017 qu’il s’est sérieusement lancé dans la musique. Et il lui a fallu se montrer patient. Il a en effet expliqué à Complex, lors d’une interview, qu’il y a 6 mois encore, il dormait sur un canapé chez des amis à Atlanta. Il dormait également dans sa voiture lorsque ses sessions studio finissaient trop tard ou qu’il ne voulait pas déranger. Il était tout simplement sans domicile fixe et cherchait à vivre de la musique, ce qui demande une éthique de travail immense et une détermination sans faille, d’autant plus pour un producteur.

La clé de la réussite pour D.Hill a été de se montrer persévérant en plaçant pour des artistes locaux, notamment Kollision, un artiste de Quality Control, et Guap Tarantino, un artiste de Freebandz, le label de Future. Sa relation artistique avec Guap Tarantino lui a donc permis d’avoir l’occasion de travailler avec Future et ainsi de créer “Life is Good” puis “Desires“. Si la suite de sa carrière est encore incertaine, il est clair que ces deux placements auprès de deux des rappeurs les plus populaires au monde risquent bien de changer la vie de ce jeune compositeur. Son amour pour la musique devrait en tout cas lui permettre de prospérer, puisqu’il a expliqué, toujours à Complex : “C’est ma vie. C’est tellement profond que je ne peux pas l’expliquer. Faire de la musique et inspirer, c’est ce pourquoi je suis sur terre. Jusqu’au jour où je vais mourir, c’est mon but dans la vie. C’est ce qui m’épanouit et me rend heureux. Je ne suis pas moi-même quand je ne fais pas de musique.

En attendant de voir ce que l’avenir réserve à D.Hill, on ne peut qu’être sûr d’une chose, son histoire est aussi belle qu’inspirante.

À lire aussi : Comment Kanye West a inspiré Rick Ross à écrire le meilleur couplet de sa carrière.