Suite à l’agression de Bassem, Sadek pense que sa carrière musicale est terminée

"Je regrette que tout cela se soit terminé dans la violence"

sadek bassem

L’affaire tumultueuse opposant Sadek à Bassem continue de faire parler, cette fois par l’intermédiaire des informations du Parisien, régulièrement très bien informé sur le sujet. Le média généraliste a ainsi révélé ce qu’a dit le rappeur parisien aux enquêteurs lors de sa garde à vue.

Au-delà des remords évidents, déjà exprimés sur ses réseaux sociaux le jour de l’agression, Sadek a expliqué être conscient que cela signifiait pour lui la fin de sa carrière dans le rap : “La colère a pris le dessus. Je n’ai absolument pas maîtrisé mes gestes (…) Je prône le dialogue, la tolérance. Tandis que Braïki appelle à l’extermination de ceux qu’il appelle les ‘faibles Maghrébins de la capitale’. Il me décrédibilise auprès de sa communauté qui ne fait que grandir. (…) Je reçois des messages indiquant que je suis une pute et que bientôt j’irai pointer à l’ANPE (…) J’ai été pris de remords, me rendant compte du mauvais exemple ridicule que je laissais avec les vidéos de l’agression. Je sais que ma carrière musicale est définitivement finie. Je regrette que tout cela se soit terminé dans la violence

Si la présomption d’innocence est officiellement est encore d’actualité pour Sadek, puisqu’il n’a pas été jugé pour le moment, il y a peu de doutes quant à l’issue du procès l’opposant à Bassem. Et donc d’une potentielle condamnation. En attendant, l’artiste est actuellement écroué.

À lire aussi : Metro Boomin révèle les 3 prochains albums qu’il va produire.