Avec Polo G, Chicago tient sa nouvelle star

Son nouvel album "The Goat" est sorti vendredi.

polo g chicago

Si la scène locale de Chicago a parfois rencontré des de difficultés à maintenir le cap après un début des années 2010 exceptionnel en terme d’impact, elle profite désormais d’un second souffle grâce à l’émergence d’une nouvelle génération. Le symbole de ce renouveau pour Chicago en 2020 n’est autre que Polo G, qui, du haut de ses 21 ans a dévoilé ce vendredi un deuxième album intitulé The Goat. Un projet qui s’avère excellent et qui condense totalement sa récente trajectoire musicale. Derrière son titre évidemment arrogant, se cache des morceaux qui sont au contraire souvent honnêtes, introspectifs et touchants, notamment lorsque le jeune homme évoque ses addictions ou la perte de ses proches. “À Chicago, c’est à nous de raconter ses histoires car personne d’autres ne le fera” expliquait-il en 2019 à Pitchfork, ce qui traduit donc une responsabilité forte qu’il s’impose vis-à-vis de sa ville : en montrer toutes ses facettes, même les plus difficiles à évoquer.

L’histoire de Polo G et sa carrière musicale sont intimement liées à la prison, puisque c’est une incarcération qui va le faire profondément changer en tant que rappeur. En effet, il est condamné en 2018 pour vente de drogue et vol de voiture, alors qu’il était encore à ce moment un artiste qui baignait dans le son drill et en proposait une version assez basique à l’échelle de la ville. Celui qui avait alors 19 ans ne s’était tout simplement pas encore trouvé musicalement, se contentant principalement de reproduire le son avec lequel il avait grandi, tout particulièrement avec les pionniers que sont G Herbo, Chief Keef Lil Durk. Mais lors de sa sortie de prison, Polo G opère un virage à 180 degrés et décide de se lancer dans un son nettement plus mélodieux et chanté, lui permettant ainsi beaucoup mieux d’exprimer sa souffrance et ses sentiments. Cette nouvelle palette musicale est totalement illustrée sur les 16 morceaux de The Goat puisqu’au-delà d’un casting de producteurs phénoménal (Mike WiLL Made-It, Tay Keith, Murda Beatz, Mustard, Hit- Boy…) et de quelques gros featurings (Lil Baby et Juice WRLD en tête), Polo G fait étalage d’un style qu’il semble maitriser sur le bout des doigts. Charismatique au micro, doué d’une voix plaisante et solide lyricalement, le jeune artiste illustre sur ce nouvel album des qualités qui font de The Goat l’une des sorties les plus réussies dans le rap américain jusqu’ici en 2020.

À l’image des artistes qui sont de très bons interprètes mais pas de véritables précurseurs, il est toutefois très difficile d’imaginer la suite de la carrière de Polo G. Il a le talent et la capacité à créer des hits pour faire de lui une star globale, tout comme il pourrait tomber aux oubliettes dans quelques années, noyé dans un océan d’artistes qui lui ressemblent trop. S’essayer à des prédictions sur la réussite de sa carrière n’aurait donc aucun sens. Ce qui est par contre évident, c’est qu’à l’instant présent et après avoir sorti deux projets très réussis en un an, Polo G est actuellement le rappeur de Chicago le plus intéressant à suivre. Maintenant le plus dur reste à venir : il va falloir le rester.

The Goat est disponible sur toutes les plateformes de streaming.

À lire aussi : Kendrick Lamar sera bientôt de retour d’après le patron de son label