Tout ce qu’il faut savoir sur les accusations de violences conjugales qui pèsent sur Octavian

Son ancienne compagne a livré un témoignage effroyable.

Si le chemin est encore long, la parole des femmes se libère de plus en plus dans l’industrie musicale. Après les récentes affaires impliquant des artistes francophones comme Tengo John, Moha la Squale ou encore Roméo Elvis, c’est Octavian qui se retrouve englué dans un scandale d’envergure. Son ancienne compagne, la chanteuse Emo Baby, l’accuse en effet de violences physiques, verbales et psychologiques. Elle a tout d’abord pris la parole sur son compte Instagram jeudi soir, soit la veille de la parution du premier album du rappeur franco-anglais, en publiant un long texte, ainsi que plusieurs vidéos et photos perturbantes. Nous retraçons cette affaire sordide ci-dessous, en récapitulant les éléments connus jusqu’ici. Attention, certains passages écrits et des contenus visuels peuvent choquer.

Les accusations

Emo Baby accuse Octavian de violences conjugales répétées, à la fois sur les plans physiques et psychologiques. Dans une succession de posts partagés sur ses comptes Instagram et Twitter, la chanteuse revient sur sa relation avec le rappeur. Une relation caractérisée par des abus en tout genre, qui auraient débutés lorsqu’Emo Baby a révélé à Octavian qu’elle était enceinte de lui en avril 2019. “Après m’avoir mis la pression pour que j’avorte, il m’a attaqué pour la première fois, en me frappant au ventre, en m’éclatant la bouche, en m’attaquant avec un marteau et en menaçant de me tuer” explique la jeune femme, avant de dévoiler d’autres épisodes de son calvaire : “J’ai été fréquemment frappée, rouée de coups, étranglée et traînée par les cheveux ou les vêtements hors de chez nous. Il démolissait notre mobilier, me menaçait avec une batte de baseball et m’attaquait avec des objets comme un tournevis.” Pour appuyer son propos, la jeune femme a partagé des vidéos de ces moments de violence et des photos de ses blessures.

Selon Emo Baby, le comportement violent d’Octavian serait en partie causé par une forte addiction à une certaine drogue dure. “C’est devenu une routine pour lui de me frapper et ça partait souvent de ses prises de cocaïne” explique-t-elle dans son témoignage, qu’elle a par ailleurs fait parvenir à la police britannique en amont. La chanteuse révèle également qu’Octavian aurait tenté d’acheter son silence contre la somme de 20 000 livres, offerts en échange de la signature d’un accord de confidentialité. Un deal refusé par Emo Baby, qui tenait à parasiter la sortie de l’album de son ancien compagnon avec les révélations de ce calvaire.

Emo Baby explique ainsi qu’elle prend la parole pour que “personne, surtout les jeunes filles, ne prenne Octavian en exemple et écoute sa musique sombre qui célèbre les abus.” Toujours selon ce témoignage, l’album du rappeur contiendrait en effet un morceau racontant le passage à tabac d’Emo Baby par deux hommes, tandis qu’un autre morceau enregistré (mais ne figurant pas sur la tracklist finale) raconterait son futur meurtre.

La jeune femme partage également de nombreuses captures d’écran de correspondances écrites avec Octavian, dans lesquelles elle le confronte à son comportement abusif, afin de mettre en lumière sa personnalité manipulatrice et perverse. Là encore, les preuves partagées par Emo Baby font froid dans le dos.

La défense d’Octavian

Le rappeur britannique a réagi en fin de semaine dernière sur son compte Instagram, en confirmant qu’Emo Baby était bien son ex et qu’il avait mis un terme à sa relation avec elle. Toutefois, il nie en bloc ses accusations. Pour Octavian, son ancienne compagne ne se serait pas remis de leur rupture et elle chercherait à détruire sa carrière depuis la fin de leur relation. “C’est la plus grande diffamation de l’histoire” a déclaré le rappeur dans une story Instagram, en expliquant que “la vérité finira par éclater” et que cette affaire se réglera “légalement et proprement.”

“Les menteurs ne peuvent pas continuer éternellement. Quelqu’un attend, sort ça juste avant mon album pour essayer de ruiner ma vie et c’est moi le méchant” a-t-il également déclaré, avant de préciser : “Je ne parlerai pas sans preuve. Ce que vous voyez là est un vrai comportement abusif . Le bien vaincra.” Cependant, le rappeur n’a jusqu’ici partagé aucun éléments tangibles permettant de contredire les paroles d’Emo Baby. Il se mure en effet dans le silence depuis ces paroles prononcées vendredi dernier.

Les retombées

L’album d’Octavian n’est évidemment pas sorti ce vendredi 13 novembre, soit quelques heures seulement après la prise de parole d’Emo Baby. Il est à ce jour reporté à une date inconnue. Black Butter Records, un label appartenant à Sony, a également annoncé mettre un terme à sa collaboration avec Octavian suite à la diffusion de ses accusations. Dans un communiqué, la structure s’explique : “Nous avons pris la décision d’arrêter de travailler avec Octavian et nous ne sortirons pas son album. Nous ne fermons pas les yeux sur les comportements abusifs et nous conseillons à Octavian de se faire aider par des professionnels.”

L’agence de presse qui assurait la promo d’Octavian et de son projet a également annoncé mettre un terme à sa collaboration avec le rappeur au cours des derniers jours. De son côté, la prestigieuses BBC a déprogrammé les morceaux d’Octavian de ses différentes radios et de ses playlists sur les plateformes de streaming. Plusieurs artistes britanniques ont apporté leur soutien à Emo Baby, tout en condamnant les agissements supposés d’Octavian. La star de la pop Dua Lipa, suivie par 54 millions de personnes, s’est par exemple fendue d’un “Fuck Octavian” en story Instagram, tout en partageant des numéros d’urgence pour les femmes victimes de violences conjugales. En France, la plateforme D I V A n’a pas manqué de réagir aux confessions d’Emo Baby. On ne peut désormais qu’espérer que cette affaire soit portée en justice et qu’Octavian réponde de ses actes devant les autorités. L’horreur n’a que trop duré.

Si vous êtes victime ou témoin d’harcèlement et/ou d’abus, le site du service public vous assiste dans les démarches à suivre.