Pourquoi le Verzuz entre Gucci Mane et Jeezy a été un évènement légendaire

La conclusion d'un beef mythique vieux de 15 ans.

gucci mane jeezy verzuz beef explications

Si vous n’avez pas suivi le phénomène Verzuz ces derniers mois, il s’agit clairement de l’un des rares points positifs de la pandémie dans le rap américain. Créés par Timbaland et Swizz Beatz, ces duels diffusés sur Instagram Live établissent, dans le cadre d’une opposition entre deux artistes, celui qui possède le meilleur catalogue musical. La diffusion de 20 morceaux doit les partager, où chaque round offre un point au titre ayant le plus d’impact. Bien que le décompte des points se fait de manière subjective et qu’il peut toujours y avoir débat sur qui a réellement gagné, c’est un bon moyen de se mesurer entre deux artistes et de laisser le public juger. Et si le dernier Verzuz en date, qui a eu lieu cette nuit, a fait autant parler, c’est qu’il dépasse largement le cadre de la musique. Il s’agit en effet d’un duel entre Gucci Mane et Jeezy, deux hommes dont la rivalité remonte à 15 ans en arrière et comprend malheureusement la mort par balles d’un homme.

Le beef entre Gucci Mane et Jeezy (qui s’appelait encore Young Jeezy à l’époque) a démarré suite à un différent musical assez banal sur le papier. En mai 2005, les deux rappeurs, déjà considérés comme des stars à Atlanta, collaborent sur le morceau “Icy”. Un titre que Young Jeezy pensent alors utiliser pour son premier album Let’s Get It: Thug Motivation 101, avant que Gucci Mane ne lui grille la priorité et l’intègre à son album Trap House sorti en indépendant. Très énervé par ce choix de Guwop, Jeezy déclare qu’il n’a de toute façon pas été payé pour la collaboration. Dès lors, la mèche est allumée et le beef va peu à peu monter en intensité.

Les deux rappeurs vont s’invectiver par morceaux interposés, et via le titre “Stay Strapped” Jeezy va aller jusqu’à proposer 10 000 dollars de récompense pour toute personne lui apportant la chaîne de Gucci Mane, qui aura été arrachée directement du cou du rappeur. Et quelques semaines plus tard, le beef tourne définitivement à la catastrophe. Alors que Gucci Mane rend visite à l’une de ses conquêtes, quatre hommes l’agressent et le menacent de mort en pleine nuit. Le rappeur finit par attraper son pistolet et abat l’un de ses assaillants, tandis que les trois autres fuient immédiatement. L’homme abattu se nomme Henry Lee Clark III, un rappeur également connu sous le nom de Pookie Loc, qui est signé sur le label de Jeezy. Ce dernier nie pourtant toute implication et Gucci Mane finit par se rendre quelques jours plus tard à la police. Huit mois après les faits, Guwop sera acquitté des charges de meurtre qui pesaient sur lui car la légitime défense a pu être avérée.

La suite n’a pas franchement arrangé la relation entre Gucci Mane et Jeezy, puisqu’ils se sont régulièrement attaqués par morceaux interposés, une fois de plus. Puis, peu à peu, les deux hommes ont finit simplement par s’ignorer ou se contenter de quelques attaques subliminales qui ne fascinaient plus vraiment le public. Un manque d’intérêt pour ce clash qui a pris fin ces derniers jours, là où tout a changé. Contre toute attente, Gucci Mane et Jeezy ont accepté de s’affronter dans un Verzuz. Et il n’en fallait pas plus pour rendre fou les fans de rap américain et tout particulièrement de la musique d’Atlanta.

Voilà donc l’histoire qui précède ce fameux Verzuz entre les deux monstres sacrés du Sud des États-Unis. Leur duel très médiatisé a donc eu lieu cette nuit et il a tenu toutes ses promesses tant il a été intense et surprenant. L’évènement a rassemblé 1,8 millions de personnes en direct, un record pour un évènement de la sorte, et il nous a permis de voir les deux artistes s’échanger quelques piques et se faire face dans un duel très serré sur le plan musical. Pour être précis, c’est surtout Gucci Mane qui s’est montré offensif verbalement en attaquant régulièrement Jeezy. Ce dernier, a montré d’avantage de calme et de sang froid, tant il semblait d’avantage là pour promouvoir son nouvel album que pour démarrer une bagarre. Preuve de la volonté de Guwop de ne retenir aucun coup, il a joué une grosse partie du morceau “Truth” sur lequel il détaille notamment la nuit où il a abattu Pookie Loc, qui était un ami de Jeezy avant d’être un artiste de son label.

Que ce soit pour leur haine l’un envers l’autre ou les débats autour du vrai inventeur de la trap, ce Verzuz était un évènement incroyable. Le simple fait qu’ils soient dans la même pièce était déjà un évènement en lui-même. Mais la soirée est devenue encore plus historique quand les deux rappeurs ont terminé ce Verzuz en performant ensemble leur morceau “Icy.” Une manière de montrer que le pire du clash est derrière eux, et que même s’ils ne seront probablement jamais amis, la haine n’est plus la même qu’il y a quelques années encore. Tout au long de ce duel, on pensait que le situation pouvait dégénérer et que leurs antécédents allaient prendre le dessus, ce qui n’a pas été le cas au-delà des mots. Au contraire même, le temps de quelques minutes, on a presque pu oublier que la rivalité entre ses deux géants de la trap a causé la mort d’un homme. Le temps d’une performance commune, Atlanta a vu deux de ses plus grandes légendes rapper ensemble. Et qu’importe qui a remporté le plus de manches au final, on retiendra avant tout que c’est la culture hip-hop qui en est sortie grande vainqueur.

Le Verzuz est à retrouver en intégralité ci-dessous :

À lire aussi : Les 5 albums qui sortent aujourd’hui à ne pas rater