Le PDG de VF Corp évoque l’avenir de Supreme après son rachat

"Ça me fait toujours rire le fait que les gens pensent qu'on va venir changer Supreme."

supreme avenir vente vf corp

Au début du mois de novembre 2020, l’acquisition de Supreme par VF Corp, un conglomérat américain de distribution, pour un montant de 2,1 milliards de dollars avait suscité des réactions mitigés de la part des fans de la marque. En effet, un certain scepticisme quant à l’avenir de la marque avait agité le débat autour de cette nouvelle acquisition. James Jebbia, fondateur emblématique de Supreme, avait pourtant expliqué: « Ce partenariat permettra de maintenir notre culture unique et notre indépendance, tout en nous permettant de grandir. »

Interrogé par le WWD, le PDG de VF Corp Steve Rendle a corroboré les propos tenus par Jebbia en déclarant: « Nous comprenons les compétences qui se trouvent au sein de cette équipe… Nous ne voulons pas perturber cette activité. Cette entreprise est vraiment bien gérée. Ça me fait toujours rire le fait que les gens pensent qu’on va venir changer Supreme. » Si pour le moment James Jebbia conserve un rôle prépondérant dans la direction de la marque, VF Corp ne cache pas ses ambitions à long terme. Le groupe prévoit en effet à une hausse annuelle moyenne de ses revenus de 8 à 10 % au cours des trois prochaines années. Si ce partenariat s’accompagne d’un certain optimisme de la part de tous les membres de l’équipe, reste à savoir si les futurs projets de la marque ne nuiront pas son caractère authentique, à “l’esprit Supreme” qui a fait sa renommée mondiale.

À lire aussi : Le PSG dévoile son nouveau quatrième maillot signé Jordan Brand