Alexander Wang réagit aux accusations d’agressions sexuelles à son encontre

Le créateur assume une certaine responsabilité pour son comportement passé.

alexandre wang accusation aggressions sexuelles
Photo : Terry Richardson

Le créateur de mode américain Alexander Wang a publié une nouvelle déclaration sur Instagram en réponse aux accusations d’agressions sexuelles à son encontre qui ont été révélées pour la première fois en décembre 2020. Dans le poste, le créateur américain fait allusion à une réunion qu’il a eue avec plusieurs de ses accusateurs, qui a ensuite été confirmé par Lisa Bloom, l’avocate représentant 10 de ces personnes.

En début d’année, plusieurs personnes se sont manifestées accusant le créateur de mode de harcèlement sexuel et d’agression. Dans ses déclarations précédentes, le créateur a toujours nié ces accusations en les qualifiant de « fausses, fabriquées, et surtout des allégations anonymes contre moi ».

Hier soir, il a publié une nouvelle déclaration en story Instagram, assumant une certaine responsabilité pour son comportement passé. « Un certain nombre de personnes se sont manifestées récemment pour soulever des réclamations contre moi au sujet de mon comportement personnel passé, a commencé la déclaration. Je soutiens leur droit de se manifester, et j’ai écouté attentivement ce qu’ils avaient à dire ». Le créateur poursuit en faisant part de ses regrets : « Ce n’était pas facile pour eux de partager leurs histoires, et je regrette d’avoir agi d’une manière qui leur a causé de la douleur. » Alexander Wang ajoute ensuite : « Bien que nous ne soyons pas d’accord sur certains détails de ces interactions personnelles, je vais donner un meilleur exemple et utiliser ma visibilité et mon influence pour encourager les autres à reconnaître les comportements nuisibles. ».

Il conclut sa déclaration en affirmant tirer des leçons et pris conscience de son comportement et de la souffrance de ses victimes : « La vie est une question d’apprentissage et de croissance, et maintenant que je sais mieux, je vais faire mieux. ».

À lire aussi : Nike travaille sur une technologie anti-bot d’après son PDG