Sadek vient d’être placé en garde à vue dans le cadre de l’affaire Bassem

Dans un commissariat parisien.

Sadek Bassem garde à vue

C’était attendu suite à son passage à tabac en bande organisée à l’encontre du tumultueux Bassem, c’est désormais officiel d’après France Inter : Sadek vient d’être placé en garde à vue dans un commissariat de l’Est parisien. Toujours selon le média français, il avait prévu de se rendre de sa propre volonté aux autorités. Et comme nous vous l’expliquions hier, Sadek risque gros pour cet acte de violence en bande diffusé sur les réseaux sociaux, bien que dans le cas où son casier judiciaire est vierge cela pourrait lui éviter de la prison ferme. Ce n’est en tout cas pas son message de regrets diffusé sur Instagram hier qui changera grandement son sort.

Comme nous vous l’expliquions hier, l’origine de cette attaque remonte à samedi dernier, alors que Sadek avait un showcase de prévu dans un restaurant de Saint-Priest. L’évènement a finalement été annulé pour cause de peur de débordements, dont étaient à l’origine Bassem, qui appelait sur les réseaux sociaux à venir perturber le mini-concert. Quelques menaces/insultes et un envoi d’adresse plus tard, et c’est ainsi que Sadek s’est rendu en compagnie de trois individus au domicile du blogueur pour le rouer de coups, comme l’ont montré plusieurs vidéos diffusées sur les réseaux sociaux.

Désormais, les prochaines heures en garde à vue risquent d’être bien longues pour Sadek, pendant que Bassem est toujours soigné dans un hôpital lyonnais aux dernières nouvelles.