adidas Predator Edge, les femmes au cœur du jeu 

adidas Predator Edge,

les femmes au cœur du jeu 

Dans le cadre de la sortie de la nouvelle adidas Predator Edge, nous avons eu l’occasion de nous rendre sur le tournage d’une vidéo centrée sur la jeune espoir du football français Sandy Baltimore. Une journée placée sous le signe de la performance et de l’engagement, tant la marque allemande s’attache à faire fonctionner ces deux valeurs ensemble, et ce, depuis de nombreuses années.

Dans le cadre de la sortie de la nouvelle adidas Predator Edge, nous avons eu l’occasion de nous rendre sur le tournage d’une vidéo centrée sur la jeune espoir du football français Sandy Baltimore. Une journée placée sous le signe de la performance et de l’engagement, tant la marque allemande s’attache à faire fonctionner ces deux valeurs ensemble, et ce, depuis de nombreuses années. 
Incarné par la dernière née de la gamme Predator, l’aspect performance est bien au rendez-vous. Concernant l’engagement, adidas a pensé cette campagne comme une réponse aux haters du football féminin, qui n’hésite pas à attaquer les joueuses sur les réseaux sociaux. Une façon d’affirmer haut et fort que le football est plus que jamais une affaire de femmes. 
Véritable icône de l’Histoire du football, l’adidas Predator s’est réinventée au fil des ans pour s’adapter aux changements techniques que nécessitaient l’évolution du football. Avec la Predator Edge, adidas dévoile notamment une nouvelle technologie, la zone Skin, qui permet aux joueuses et aux joueurs un contrôle de balle largement amélioré. Avec le système Facet Frame, la semelle de la chaussure fluidifie les mouvements des athlètes grâce à une adhérence solide sur les accélérations puissantes. En clair, l’équipementier a consolidé les acquis de sa gamme mythique, pour en offrir une déclinaison plus moderne et agressive, déjà adoptée par de nombreux joueurs à travers le globe. 

« Le sport féminin est énormément critiqué. Face à cela, il faut savoir prendre du recul, de la distance pour ne pas s’énerver, car cela ne servirait à rien. »

« Le sport féminin est énormément critiqué. Face à cela, il faut savoir prendre du recul, de la distance pour ne pas s’énerver, car cela ne servirait à rien. »

Pour adidas, cette journée passée aux côtés de Sandy symbolise le désir de mettre encore plus l’accent sur le football féminin et ses actrices, avec une prise de parole forte sur les attaques dont elles peuvent être les cibles. Injustement critiqué, le football féminin est souvent moqué sur les réseaux sociaux par une armée de trolls sans visage. En offrant aux joueuses une tribune pour s’exprimer, la marque espère faire évoluer les mentalités et devenir un acteur du changement. 
À travers cette campagne digitale, la marque aux trois bandes insiste sur les dérives violentes que peuvent prendre les remarques ciblant les footballeuses, mêlant sexisme et injures. Symboliquement, des tweets comportant ces critiques contre le foot féminin ont été imprimés sur des ballons que Sandy Baltimore a soigneusement frappés dans les buts du Stade Municipal de Poissy. Évoluant dans le club de la capitale, la jeune femme nous a immédiatement rejoints une fois son entraînement quotidien terminé, à quelques kilomètres de là, du côté de Saint-Germain-en-Laye.  

« Je veux dire aux jeunes femmes qui décident de faire du foot de foncer. Croyez-en vos rêves et n’écoutez pas les critiques qu’on pourra vous faire. » 

« Je veux dire aux jeunes femmes qui décident de faire du foot de foncer. Croyez-en vos rêves et n’écoutez pas les critiques qu’on pourra vous faire. » 

Sandy Baltimore
Sandy Baltimore
Attentive, curieuse et appliquée, Sandy a habilement géré sa timidité pour délivrer un message sincère contre le harcèlement en ligne et sensibiliser les fans de football de sa génération contre les risques de ces abus numériques pour la santé mentale des athlètes. Malgré le froid ambiant de cette fin de mois de janvier, elle s’est prêtée au jeu du premier shooting d’envergure de sa jeune carrière. Très vite rassurée et mise à l’aise par l’équipe de production, la milieu de terrain de Paris a enchaîné les percées balle aux pieds et de superbes reprises de volée.  
La campagne s’inscrit aussi dans le développement du football féminin en France. Après avoir accueilli la Coupe du Monde 2019, la France recevra cette année le Championnat d’Europe féminin de l’UEFA, avec pour Sandy Baltimore l’ambition d’écrire en équipe nationale un nouveau chapitre de l’histoire du football français. 

« Je suis contente de voir qu’adidas utilise cette campagne pour sensibiliser les gens sur une cause importante au-delà de simplement faire la promotion de leurs crampons. » 

« Je suis contente de voir qu’adidas utilise cette campagne pour sensibiliser les gens sur une cause importante au-delà de simplement faire la promotion de leurs crampons. » 

 
 
 
 
 
Voir cette publication sur Instagram
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Une publication partagée par adidas Paris (@adidasparis)

 
 
 
 
 
Voir cette publication sur Instagram
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Une publication partagée par adidas Paris (@adidasparis)