Les Oscars 2020, ou le triomphe de Parasite et son réalisateur Bong Joon-ho

Une soirée historique pour ce film sud-coréen.

parasite oscar bong joon ho

Beaucoup pensaient que 1917 et son réalisateur Sam Mendes allaient être récompensés dans les catégories du meilleur film et du meilleur réalisateur lors de ses Oscar 2020. Il faut dire que la portée historique de la Grande Guerre et la prouesse technique d’une réalisation en plan séquence étaient faits pour plaire à l’Académie. Il n’en est finalement rien, puisque ce film de guerre dantesque doit se contenter de quelques récompenses techniques, et notamment l’Oscar des meilleurs effets spéciaux.

C’est finalement Parasite et Bong Joon-ho qui repartent avec ces prestigieux prix. Et, au-delà d’être franchement mérité, c’est tout simplement historique : Parasite est en effet le premier long-métrage de l’histoire des Oscars à remporter le prix du meilleur film sans être en anglais. Dans le même temps, Bong Joon-ho bat notamment Martin Scorcese et Quentin Tarantino dans la catégorie du meilleur réalisateur, soit deux plus grands noms de l’histoire dans le domaine. Et puis, comme si la nuit n’était pas assez belle pour cette production sud-coréenne, elle repart avec le prix du meilleur scénario original et fort logiquement de celui du meilleur film étranger, en battant notamment le film français Les Misérables.

Déjà lauréat de la Palme d’Or lors du dernier Festival de Cannes, le long-métrage a séduit la planète entière au cours des derniers mois. Le voir récompensé de la sorte aux Oscars est un magnifique message d’ouverture au cinéma international, d’autant plus de la part d’une académie accusée à juste titre de ne s’intéresser qu’à ce qui sort des studios hollywoodiens. Pour son extraordinaire originalité scénaristique, sa mise en scène léchée et son casting brillant, Parasite est le genre de claque que seul le cinéma peut offrir et il mérite amplement le sacre qu’il vient de connaître.

À lire aussi : Découvrez tous les résultats des Oscars 2020.