David Fincher aimerait réaliser une mini-série sur la “cancel culture”

"C'est une série sur ce que la société moderne considère comme étant une excuse valable"

david fincher série netflix cancel culture

Après avoir produit House of CardsLove, Death and Robots et Mindhunter pour Netflix, David Fincher dévoilera bientôt le film très attendu Mank, qui sera là aussi exclusivement disponible sur la plateforme de streaming dès le 4 décembre. Et la collaboration ne va pas s’arrêter là, puisque le réalisateur américain a signé un nouveau contrat d’exclusivité de 4 ans. Pour l’occasion, il a déclaré à Première : “J’ai signé un accord d’exclusivité avec Netflix pour les 4 prochaines années. Selon le succès de Mank, j’irai soit les voir avec un air penaud pour demander comment je peux me rattraper, soit je me comporterai comme un connard arrogant, en demandant de refaire d’autres films en noir et blanc (rires)” avant de préciser plus sérieusement : “Je suis là pour créer du contenu avec Netflix, peut importe ce que ça veut dire, afin de ramener des spectateurs issus de ma petite sphère d’influence.

Désormais, on sait aussi que Fincher a déjà quelques idées de projets pour la suite. Toujours dans le cadre de la promotion de Mank, il a réalisé une interview avec le Telegraph dans laquelle il évoque une série potentielle. Et pas n’importe laquelle puisqu’il s’agirait d’une mini-série sur la “cancel culture”. Il a en effet expliqué : “C’est une série sur ce que la société moderne considère comme étant une excuse valable. Si vous vous excusez réellement, sincèrement, et que personne ne vous croit, est-ce que vous vous êtes réellement excusé ? C’est une idée troublante, nous vivons une époque troublante.”

Pour rappel, la cancel culture correspond au boycott public d’un individu à la suite d’un comportement jugé problématique. Et quand on sait que David Fincher n’est jamais aussi fort que pour traiter de l’humanité de manière peu reluisante, voire même particulièrement nihiliste, il est assez évident que le sujet est taillé pour lui. À voir désormais si Netflix souhaitera financer cette mini-série…

À lire aussi : Nos 10 films préférés sur le sport