En conflit juridique sur la “Satan Shoe”, Lil Nas X et Nike ont trouvé un accord à l’amiable

Nike souhaite retirer de la circulation toutes les Satan Shoes.

lil nas x air max 97 satan

Lil Nas X, MSCHF et Nike ont finalement réglé leur différend à l’amiable. Pour rappel, le rappeur qui fête ses 22 ans aujourd’hui avait réalisé une “Satan Shoe” en partenariat avec MSCHF. Cette paire était initialement une Air Max 97 customisée sans l’accord de Nike. Un procès a alors été intenté par la marque au swoosh contre MSCHF et le rappeur.

D’après le média américain The Verge, Nike a demandé à racheter toutes les Satan Shoes à leur prix original afin de les retirer définitivement de la circulation. « Avec ces Satan Shoes, qui se sont vendues en moins d’une minute, MSCHF avait l’intention de commenter l’absurdité des collaborations entre certaines marques et dénoncer l’intolérance » ont déclaré les avocats de MSCHF. Également, ils regrettent que le message communiqué par le clip “Montero (Call Me By Your Name)” de Lil Nas X ait été « dramatiquement amplifié » par le procès intenté par Nike.

MSCHF a reconnu que le règlement à l’amiable était la meilleure issue possible à ce procès. Les acheteurs souhaitant retourner leurs paires seront donc remboursés intégralement. Quant à ceux qui choisissent de les garder et qui rencontrent ensuite un problème de produit, un défaut ou un problème de santé, ils devront contacter la MSCHF, et non Nike. Même si on ignore encore combien de paires seront retournées, on se doute que ceux qui sont en possession d’une Satan Shoe, vendue en édition limitée et dont la valeur a augmenté grâce à la campagne publicitaire dont elle a bénéficié, ne seront pas nombreux à la renvoyer à Nike.

À lire aussi: Rap américain, blasphème et satanisme : Lil Nas X, nouveau symbole d’un vieux problème