Nike attaque en justice la Air Max 97 satanique de Lil Nas X

Une "Satan Shoe" réalisée sans l'accord de la marque au swoosh.

nike air max 97 lil nas x satan

Depuis vendredi dernier, Lil Nas X est au cœur des débats. Comptabilisant déjà plus de 41 millions de vues sur YouTube, son dernier clip provocateur “Montero (Call me by your name)” où il danse sur Satan est loin de faire l’unanimité. En même temps que la sortie de ce visuel, le collectif MSCHF, spécialisée dans la création de produits custom en éditions limitées, a mis en vente des « Satan Shoes » en partenariat avec Lil Nas X. De quoi continuer la polémique de plus belle.

Vendu à 666 exemplaires, ce modèle est initialement une Air Max 97 à laquelle des symboles considérés comme sataniques ont été ajoutés. Tout particulièrement, la semelle a été injectée de gouttes de sang humain selon MSCHF. Une initiative qui est loin de plaire à Nike, qui n’est aucunement impliqué dans ce projet. De ce fait, la marque au swoosh a porté plainte contre MSCHF, et a assigné le collectif devant un tribunal fédéral civil de Brooklyn. « Les Satan Shoes ont été produites sans l’accord de Nike ou son autorisation », affirme Nike dans une déclaration transmise à l’AFP.

Ce cas précis montre qu’un détournement d’une paire de sneakers peut rapidement nuire à l’image d’une grosse marque telle que Nike. D’autant que cette confusion a généré des appels au boycott de la marque en réponse à cette chaussure satanique. Nike exige donc la suspension de la livraison de ces sneakers vendues au prix de 800€ depuis lundi, ainsi que des dommages et intérêts. Lil Nas X a réagi avec humour à cette polémique à travers deux extraits de Bob l’Eponge postés sur Twitter. La société MSCHF ne s’est quant à elle pas encore exprimée.

À lire aussi: Le Louvre met gratuitement à disposition toute sa collection d’art en ligne