Pourquoi A$AP Rocky pourrait être le grand perdant du clash entre Drake et Pusha T

Ce n’est un secret pour personne, lorsque cela concerne de grosses stars, les clashs tirent aisément sur eux toute la couverture médiatique et l’attention des fans.

Et parfois, cela peut aussi fortement impacter des artistes qui n’y sont absolument pas liés. C’est potentiellement le cas d’A$AP Rocky. Le new-yorkais a sorti ce vendredi, après 3 ans d’absence en solo et des mois de teasing, son troisième album solo intitulé Testing. Si les premiers retours sur ce nouvel album s’avèrent assez partagés, c’est bien le timing de sa sortie qui pourrait heurter son succès, plus que sa qualité intrinsèque.

Lorsque cette nuit, Drake a répondu à Pusha T et son pique lancé sur “Infrated”, Internet s’est « arrêté » et n’avait d’yeux et d’oreilles que pour le fondateur d’OVO, et sa joute verbale pleinement acceptée et assumée contre le président de G.O.O.D. Music. Le morceau crée un buzz phénoménal instantané, les fans ne parlent que de ça, et Twitter en fait son sujet de conversation favori du moment.

Si tout cela offre un coup de promotion assez inattendu pour Pusha T et son album Daytona, c’est absolument tout l’inverse pour Lord Pretty Flacko qui semble bien malgré lui reléguer au second plan en terme de buzz habituellement généré par une sortie de ce type. Si cela n’impactera pas ses ventes auprès du coeur de sa fan-base, qui répondra présente quoi qu’il arrive, cela peut évidemment faire chuter les potentielles écoutes liées à un public moins alerte des sorties, qui peut ainsi plus facilement passer à coté de Testing.

Être durablement le sujet de conversation principal sur les réseaux sociaux nécessite pour un album d’être indiscutablement le plus gros évènement du moment, au-delà même de sa promotion ou de sa qualité. Un artiste comme A$AP Rocky a besoin de cette effervescence d’Internet pour pousser le succès de son projet et le guider vers des auditeurs initialement pas forcément intéressés. Malheureusement pour lui, cela sera pratiquement impossible à réaliser lorsqu’au même moment, l’une des deux plus grosses stars de l’industrie se décide à partir en guerre ouverte contre un artiste très réputé, aussi patron de label et grand ami de Kanye West. Face à cela, le buzz initial de la sortie de Testing ne peut pas lutter, d’autant que les premières estimations indiquent qu’il ne dépassera pas les 100 000 ventes en première semaine, au contraire de ses deux prédécesseurs. Une chose est sûre, Lord Pretty Flacko se serait bien passé d’une telle déconvenue.

Testing est (re)découvrir ci-dessous. Dans le reste de l’actualité, découvrez les 5 sons qu’il ne fallait pas rater cette semaine.