Photo : Theo Skudra

Avec “Scorpion”, Drake fait face à l’un des plus gros défis de sa carrière

Ce vendredi, Drake va sortir son cinquième album solo, sobrement intitulé Scorpion.

En astrologie, lorsque l’on se penche sur le cas du Scorpion, on y apprend que la force principale de ce signe astrologique réside dans “sa capacité à trouver les ressources nécessaires pour rebondir en cas de coup dur.” Et si Drake ne le savait pas encore lorsqu’il a décidé de nommer ce nouvel album ainsi, le hasard fait une fois de plus bien les choses. La nécessité de rebondir suite à un coup dur, la superstar canadienne n’en a rarement eu autant besoin qu’aujourd’hui. Si le grand public cherchera évidemment le prochain hit du canadien à inclure dans ses différentes playlists estivales, les fans de rap n’auront d’yeux que pour la façon dont Drake va réagir à l’un des moments les plus critiques de sa carrière.

Évidemment, ce n’est pas la première fois qu’il est inquiété. En 2015, Meek Mill faisait vaciller son empire en révélant l’utilisation de ghostwriters au cour de sa carrière, à l’image notamment de la victime collatérale Quentin Miller. Malheureusement pour le rappeur de Philly, son incapacité à répondre rapidement et efficacement à “Charged Up” et “Back to Back” ainsi que l’immense fan-base de Drake l’ayant largement moqué sur les réseaux sociaux ont eu raison de lui cet été là. Aujourd’hui, la donne est différente car Pusha T n’est ni victime des réseaux sociaux et a prouvé sa capacité à réagir très rapidement et surtout, très efficacement.

Pour la première fois de sa carrière, Drizzy a essuyé, jusqu’ici, une indiscutable défaite qui, si elle ne change rien à son succès commercial auprès du grand public, écorche sa crédibilité dans le milieu du rap. En révélant l’existence secrète de son enfant avec Sophie Brussaux, agrémentée d’un black face en guise de cover du morceau et de quelques punchlines bien piquantes, Pusha T a frappé fort et de façon chirurgicale. Désormais, la rumeur est que Drake se tenait prêt à lui répondre avec un morceau capable de « mettre fin » à la carrière du président de G.O.O.D. Music selon Jay Prince, ce dernier l’aurait vraisemblablement empêché de répondre. “On ne détruit pas de famille pour de la musique” expliqua-t-il. Et jusqu’ici, le canadien s’est montré fidèle à son mentor de Houston en restant bien silencieux suite à “The Story of Adidon”.

Désormais, Drake semble à la croisée des chemins avec son nouvel album Scorpion et avec potentiellement plus à perdre qu’à gagner, pour la première fois de sa carrière. Répondre à Pusha T et « sauver » son honneur quitte à devoir essuyer une seconde réponse de l’ancien membre de Clipse ou écouter son mentor Jay Prince et ne rien dire, quitte à en être largement moqué. Si l’on en croit son récent teasing sur Instagram, ce dernier semble promettre de la violence le 29 juin, mais reste volontairement très flou. Dans le même temps, Drake fera-t-il le choix d’évoquer son fils caché en ses propres mots sur l’album et faire preuve de transparence ? Là aussi, le mystère reste entier. Il est en tout cas évident que si le canadien sort un nouveau disque dans un tel timing sans évoquer les sujets les plus bouillants de son actualité, cela s’avèrerait être une énorme déception pour une partie de sa fan-base, au-delà même de la qualité intrinsèque de Scorpion.

S’il fait le choix de ne pas répondre, une autre question se pose alors : comment l’une, si ce n’est la plus grosse star des années 2010 dans le rap se relèvera d’une telle défaite ? Il est de notoriété public que le modèle de Drake à bien des niveaux, JAY-Z, a lui aussi dû apprendre à se relever d’un diss track violent, lorsque Nas lui adressa le brutal “Ether”. L’exercice, aussi difficile soit-il, n’est donc pas infaisable, la preuve en est avec Hov toujours en odeur de sainteté après 20 ans de carrière. Mais en l’état, il paraît bien compliqué que le 6 God s’en sorte indemne sans une réaction digne de ce nom. Que ce soit de façon passive avec une volonté de transparence ou agressive avec une réponse à Pusha T, il faudra obligatoirement évoquer toute cette affaire qui part du morceau “Infrared”.

Une chose est sûre, pour la première fois de sa carrière, l’intérêt autour d’un nouvel album de Drake dépasse largement le simple cadre musical et il y a de quoi se montre intéressé, fan ou pas de l’artiste.

Instagram Feed Instagram Feed Instagram Feed Instagram Feed Instagram Feed Instagram Feed Instagram Feed Instagram Feed Instagram Feed