La police juge que les nouveaux éléments sur le meurtre de Tupac ne sont pas concluants

L’enquête sur l’assassinat du rappeur reste au point mort.

Les nouvelles informations dévoilées hier sur la mort de Tupac ont ravivé l’espoir d’un dénouement pour une affaire qui dure depuis plus de deux décennies. Les confessions de l’ancien Crips Keffe D, qui accuse Orlando Anderson d’être le meurtrier du rappeur californien, ont fait l’effet d’une bombe auprès des fans de Pac. Quelques heures plus tard, ABC 13 Action News, une chaîne d’info locale de Las Vegas, annonçait même qu’un mandat d’arrêt avait été émis par la police de la ville dans le cadre de cette enquête.

Il n’en est finalement rien, le Las Vegas Metropolitan Police Department ayant publié un communiqué officiel pour expliquer que l’enquête autour de la mort de Tupac n’avait absolument pas avancé à la lumière des informations révélées par Keffe D : “Nous étions déjà au courant des déclarations dévoilées dans l’interview. A la lumière des ces informations, nous avons passé les derniers mois à reprendre l’affaire dans son intégralité. Les différentes annonces affirmant qu’un mandat d’arrêt a été émis sont fausses. Cette affaire demeure un homicide non élucidé.” Vingt-deux ans après la mort de Tupac, le mystère reste donc entier.

Dans le reste de l’actualité, Nav et Metro Boomin s’unissent sur le morceau “Me and My B*tch.” 

Instagram Feed Instagram Feed Instagram Feed Instagram Feed Instagram Feed Instagram Feed Instagram Feed Instagram Feed Instagram Feed