Avant même sa sortie, “Tha Carter V” est une immense victoire pour Lil Wayne

Demain, jeudi 27 septembre 2018, Lil Wayne sortira enfin son douzième album, le tant évoqué Tha Carter V. Si ce cinquième opus de la série des Carters est longtemps apparu comme un mirage, il se doit déjà d’être célébré tant il marque une victoire qui dépasse le cadre de la musique.

Il y a 10 ans, la sortie d’un nouvel album de Lil Wayne était un évènement planétaire et la garantie d’un impact culturel immense. À titre d’exemple, Tha Carter III s’est écoulé aux États-Unis à plus d’un million d’exemplaires la semaine de sa sortie. Aujourd’hui, si l’attente est encore assez présente, de nombreuses questions persistent sur ce que l’on peut attendre musicalement d’un album qui a été enregistré à cheval sur la moitié d’une décennie, par un artiste qui a cumulé les difficultés personnelles, judiciaires et artistique. La nostalgie d’une époque où Weezy était musicalement le maître du monde est-elle aujourd’hui la raison de cette attente ? De la même façon que Detox pour Dr. Dre ? La question mérite d’être posée. Et sans doute, la réponse est affirmative, mais au fond, qu’importe.

Si l’on accueillerait à bras ouverts la très belle surprise d’un album de la trempe des Carters II ou III, il faut sans doute largement revoir ses ambitions à la baisse pour ce cinquième opus de la saga, sous peine de se retrouver très déçu. Il est en effet difficile d’en attendre beaucoup musicalement, tant le fondateur de Young Money Records n’est plus cet artiste surnaturel et mystique, capable de s’accaparer n’importe quelle production, de créer son propre univers musical où l’absurde de ses métaphores s’accompagne de punchlines iconiques telles que “Real G’s move in silence like lasagna.” Usé par une carrière démarrée dès l’adolescence, Wayne a beau affiché seulement 35 ans au compteur, il est dans le business de la musique depuis plus de 20 ans et montre des signes de fin de carrière de plus en plus évidents.

Pour comprendre cette impression d’attente éternelle autour du disque qui sortira demain, il faut se remémorer que Wayne l’évoque depuis 2012. Cette année là, il expliquait à MTV que ce fameux projet sortirait “normalement l’année prochaine“, soit en 2013. Entre temps, le rappeur de la Nouvelle-Orléans a notamment fait face à une interminable bataille juridique avec Birdman, son mentor sans scrupule qui l’a tout bonnement arnaqué pendant près de 20 ans. Une situation difficilement supportable qui poussa Lil Wayne annoncer sa retraite en septembre 2016. À coté de ça, il n’a pas non plus été épargné par les soucis de santé, étant notamment victime de plusieurs crises d’épilepsies.

Je suis désormais sans défense et mentalement vaincu, je m’en vais sans rancune et honoré, j’aime mes fans mais j’en ai terminé.” écrivait-il sur Twitter le 3 septembre 2016.

Fort heureusement, les choses ont enfin souris à Weezy en mai dernier lorsque la justice américain a condamné Birdman à lui verser 10 millions de dollars de dommages et intérêts et faisant légalement de lui le seul détenteur de Young Money Records, label désormais totalement indépendant de Cash Money Records. Après le procès, son avocat déclarait notamment : “Mon client est un homme heureux. C’est un homme libre, désormais propriétaire de ses biens, de sa musique et de sa personne. Il fera savoir à ses fans ce qui va arriver par la suite.

Enfin débarrassé de ses soucis juridiques, le mentor de Drake et Nicki Minaj peut désormais faire ce qu’il attend depuis si longtemps, sortir Tha Carter V. Et bien qu’une rumeur insistante annonçait l’album pour le 21 septembre, ce sera finalement le 27 septembre, jour des 36 ans de Wayne, comme un symbole, que sortira ce qui pourrait être son dernier album. Dans une vidéo diffusée hier sur YouTube, le rappeur a officialisé cette sortie en expliquant notamment : “Je vous ai toujours donné tout ce que j’avais, mais avec cet album je vais vous donner plus que ce que j’ai.” De quoi faire un peu plus monter l’excitation de ses fans.

Après 6 années d’attente et avoir traversé les moments les plus difficiles de sa carrière, le contenu de l’album paraît alors paradoxalement secondaire. Le simple fait de sortir de Tha Carter V sonne comme un succès pour Lil Wayne tant il a lutté contre une injustice dans laquelle son audience était elle aussi très impliquée. Pour la première fois de sa carrière, cet icône du rap va sortir un album en étant détenteur de sa musique, de son label et pleinement libre. Tout sauf une mince affaire malgré la peur légitime d’être déçu, qui accompagne logiquement une telle sortie ayant traîné en longueur. Une chose est sûre, Wayne mérite plus que quiconque le bénéfice du doute tant performer au-delà des attentes est une partie intégrante de sa carrière. Lancé dans le rap comme le membre discret des Hot Boys avec les stars qu’étaient Juvenile, B.G. et Turk, Weezy est devenu bien plus que son destin laissait présager. Bien avant de l’être, Lil Wayne avait déclaré être le meilleur rappeur en vie et il l’est devenu, le temps de quelques années.

D’ores et déjà victorieuse sur le plan humain, cette sortie pourrait encore être plus belle dans le cas où la musique se montre à la hauteur. Lil Wayne en est-il encore capable ? Réponse dans une poignée d’heures.

Instagram Feed Instagram Feed Instagram Feed Instagram Feed Instagram Feed Instagram Feed Instagram Feed Instagram Feed Instagram Feed