Longtemps restée mystérieuse, l’origine de la fortune de Swagg Man semble enfin connue

Le bref succès Swagg Man en tant que rappeur en 2014 avec le titre “Swagg Man Posey” fait assurément partie des pires moments de la décennie dans le rap français. Et bien pire encore qu’un mauvais rappeur, Swagg Man serait surtout un immense arnaqueur, c’est en tout cas ce que le twittos visiblement bien renseigné @kndsophiane a expliqué dans un thread. Après quelques recherches, on constate que ce n’est pas la première fois que ce type d’accusations est faite à l’encontre de Swagg Man, bien qu’aucun média “grand public” n’en ait parlé jusqu’ici.

En résumé, le thread commence par expliquer que Swagg Man ne s’appelle pas Rayane Sanchez mais Iteb Zaibet, qu’il est franco-tunisien né à Nice et qu’il est actuellement en prison en Tunisie pour ses arnaques. Il aurait ainsi inventé sa richesse dès le début de sa carrière de “personnalité internet” pour accéder aux gros médias (NRJ notamment…) ainsi qu’aux très riches. L’objectif ? Avoir une image de génie de la finance pour mieux leur extorquer de l’argent en leur promettant au passage de leur en faire gagner beaucoup, ce qui n’a visiblement jamais été le cas. Les plus modestes n’ont visiblement pas été épargnés non plus, il a “arnaqué des orphelins” d’après le thread. Une fois de retour en Tunisie, il aurait tenté de soudoyer un parti politique pour éviter la justice, en vain. Une histoire assez rocambolesque qui devrait mal se terminer pour Swagg Man, puisqu’il pourrait passer de très longues années en prison. La conséquence directe d’une arnaque à plusieurs millions d’euros ? C’est en tout cas ce qui semble être le fin mot de l’histoire.

Le thread est à retrouver dans son intégralité en cliquant sur le tweet ci-dessous.

À lire aussi : Koba LaD se fait arrêter par la police en plein concert au Zénith de Paris.

Instagram Feed Instagram Feed Instagram Feed Instagram Feed Instagram Feed Instagram Feed Instagram Feed Instagram Feed Instagram Feed