J. Cole se retrouve sous le feu des critiques pour son nouveau morceau “Snow on tha Bluff”

Chance The Rapper et d'autres artistes s'en sont notamment pris à lui.

j. cole critique nouveau morceau clash "swow on tha bluff"

Dans la nuit de mardi à mercredi, J. Cole signait son grand retour en dévoilant un titre engagé, “Snow On The Bluff.” Co-produit avec Kelvin Wooten, “Snow On Tha Bluff” se construit sur un couplet unique dans lequel Cole évoque notamment les attentes et les critiques de sa communauté quant à son rôle de leader politique et social. Le fondateur de Dreamville fait ici vraisemblablement référence à la rappeuse Noname, qui avait récemment vivement critiqué les têtes d’affiches du rap américain, en pointant du doigt leur silence sur l’affaire George Floyd et les manifestations qui ont suivi.

À sa façon, J. Cole avance l’idée que ce ne sont pas des tweets qui changeront le fond du problème : “Fuck is the point of you preaching your message to those that already believe what you believe? / I’m on some “Fuck a retweet,” most people is sheep / You got all the answers but how you gon’ reach?” Et même si la suite de “Snow On The Bluff” démontre que ce morceau n’est pas qu’un simple diss track de la rappeuse, pour de nombreux observateurs, le mal était fait.

J. Cole a en effet été vivement critiqué sur Twitter au cours des dernières heures, des internautes lui reprochant d’être misogyne, tandis que d’autres l’accusaient carrément de ne pas servir la cause Black Lives Matter. Une vindicte populaire qui a poussé J. Cole à s’exprimer sur son compte pour clarifier la situation : “Je maintiens chaque mot prononcé dans ce nouveau morceau. Vrai ou faux, je ne suis pas en mesure de le dire, mais je sais que c’était honnête. Certains pensent savoir à qui s’adresse ce titre. Ça me va, ce n’est pas mon boulot de dire à quelqu’un ce qu’il doit penser de mon travail. J’accepte toutes les critiques et les reproches, mais laissez-moi me servir de ce moment pour dire ceci : suivez Noname. Je l’aime et je l’admire pour son rôle de leader dans ces temps difficiles.”

Il poursuit : “Elle a lu, écouté et appris tout ce qu’il faut savoir sur la voie qu’elle pense être bonne pour notre communauté. Pendant ce temps, je suis juste un mec qui rappe. Je n’ai pas beaucoup lu et je ne me sens pas assez légitime pour être un leader de notre cause. Mais je pense beaucoup. Et j’apprécie Noname et beaucoup d’autres, qui comme elle, remettent en cause mes certitudes et je pense que c’est important en ce moment. On peut ne pas être d’accord les uns avec les autres, mais il faut rester courtois avec tout le monde.” Un message qui n’a visiblement pas convaincu tout le monde, loin de là.

Plusieurs artistes ont ainsi critiqué le fondateur de Dreamville, à l’instar de Chance The Rapper qui déplore l’attitude condescendante de J. Cole envers une artiste de sexe féminin : “Encore un nouvelle L pour les hommes qui dissimulent le patriarcat et le harcèlement derrière une critique soit disant constructive. Ils (ndlr :Noname et J. Cole) sont tous les deux issus de ma communauté, mais seulement l’un d’eux a sorti une chanson pour expliquer à l’autre qu’il avait besoin de changer de ton et d’attitude pour sauver le monde. Ce n’est pas constructif et ça sape tout le travail qu’a effectué Noname (…). On peut avoir différents points de vue sur les choses. Je ne descends personne, je pense juste que ce n’était pas bien de faire un morceau sur elle. Et je ne peux pas changer d’avis sur la question.

Outre Chance The Rapper, Earl Sweatshirt est également monté au créneau sur Twitter pour s’en prendre à Cole. Néanmoins, de nombreux internautes et proches révèlent que son compte a été (encore une fois) piraté et que ces propos ne sont en aucun cas les siens. Des artistes comme Jean Grae, Kari Faux et Open Mike Eagle ont aussi pris la parole pour tacler le propos de “Snow On Tha Bluff”, en l’accusant principalement d’essayer d’imposer sa vision d’homme à Noname. Sous le feu des critiques, J. Cole répondra-t-il à tous ses détracteurs avec un nouveau morceau ? Les prochains jours nous le diront.

À lire aussi : SCH et GIMS offrent un superbe clip en 3D à leur hit “Baden Baden.”