Les défilés qui ont retenu notre attention en ce début de Paris Fashion Week

La ville lumière n’a jamais autant brillé que lorsqu’elle accueille sa semaine de la mode. Après New-York, Londres et Milan, c’est au tour de l’emblématique capitale de la mode, Paris, de nous révéler les tendances qui feront la mode de demain. Nous vous avons sélectionné un petit aperçu des défilés les plus marquants de ces deux premiers jours de Fashion Week parisienne.

Heron Preston

Artiste, directeur artistique et DJ, Heron Preston nous a fait le plaisir d’inaugurer le premier jour de cette semaine de la mode avec le défilé de sa marque éponyme. Cette artiste multidisciplinaire ayant évolué aux côtés de la master class fashion de Paris tels que Virgil Abloh ou encore Justin Saunders, nous a offert un défilé qui s’inscrit dans les tendance actuelles, comme le confirme le foulard noué sur la tête façon grand mère.

Sankuanz

Le designer chinois Shangguan Zhu nous transporte instantanément dans un Ouest Américain qui semble tout doit tiré des westerns déjantés des frères Coen. La collection Spring/Sumpmer 2020 de Sankuanz affirme ainsi les inspirations Far-West et texan futuriste du label asiatique. On retrouve ici une fusion parfaite de streetwear et de la tendance western du moment, avec des sombreros revisités, des pantalons de rodéo, des vestes à franges, des chemises en satin à empiècement, des veste à clous et aux surpicures apparentes… Welcome to the Wild West.

Études

La marque parisienne de mode urbaine prouve une nouvelle fois son engagement de mettre en avant les sous-cultures et réaffirme ses liens étroits avec le monde de l’art. Études Studio a ouvert le deuxième jour de la Fashion Week parisienne avec le défilé de sa nouvelle collection Homme Spring/Summer 2020, intitulée Illusion, un jeux de mot avec la fascination numérique dont est victime notre société. Pour l’occasion, la marque a collaborée avec l’artiste Canadienne Chloé Wise, pour réaliser des peintures de visages sur les pièces.

Off-White

C’était sans aucun doute l’un des défilés les plus attendus de cette semaine de la mode. Présents en front row, les frères Andrieu ont fait une apparition remarquée aux côtés de Virgil Abloh, eux qui sont pourtant habitués à rester dans l’ombre. C’est sur un sol d’oeillets blancs que les nouvelles pièces inspirées de la culture graffiti des années 1980 ont été dévoilées. Le multidisciplinaire designer américain collabore par ailleurs avec Futura, un contemporain de Jean-Michel Basquiat et Keith Haring, pour une sérié de pièces peintes à la bombe. Avec ce nouveau succès critique et public, Virgil Abloh peut encore une fois dormir sur ses deux oreilles.

Instagram Feed Instagram Feed Instagram Feed Instagram Feed Instagram Feed Instagram Feed Instagram Feed Instagram Feed Instagram Feed