Comment Kanye West a inspiré Rick Ross à écrire le meilleur couplet de sa carrière

"Je pouvais soit prendre sa demande comme un manque de respect ou je pouvais relever le challenge."

kanye west rick ross

À l’occasion de la sortie de ses mémoires en septembre dernier, Rick Ross a évoqué de nombreux moments marquants de sa carrière. Parmi ces nombreux souvenires, le récit de sa participation à l’album My Beautiful Dark Twisted Fantasy est fascinant et montre l’importance de travailler avec des artistes de la trempe de Kanye West.

Rick Ross démarre son explication sur le sujet par une mise en contexte : “Ma plus grande contribution à ‘My Beautiful Dark Twisted Fantasy’ est arrivée plusieurs mois après notre voyage à Hawaii (pour travailler sur l’album ndlr). Kanye devait rendre l’album le jour suivant. Malgré cela, il voulait que j’apparaisse sur le morceau ‘Devil in a New Dress. J’avais déjà enregistré un couplet pour ‘Devil in a New Dress’ à Hawaii. C’était vraiment un morceau soulful construit sur un sample de Smokey Robinson. Kanye avait déjà sorti le morceau dans le cadre des G.O.O.D. Fridays. Excepté qu’il n’avait pas gardé mon couplet dessus. Mais quand j’ai revu Kanye à New-York juste avant la sortie de l’album, il avait une nouvelle version du morceau. Son producteur Mike Dean avait ajouté un solo de guitare mortel à la fin du morceau et Kanye voulait que je pose juste après ça. Par contre, il voulait que j’écrive un nouveau couplet. Il n’aimait pas celui que j’avais fait à Hawaii.

La suite devient particulièrement intéressante et montre l’envie qu’avait Kanye West de pousser tous ses collaborateurs sur MBDTF à donner le meilleur d’eux-même : “‘Je sais que tu peux faire mieux que ça’ m’avait-il dit avant de se lever, se retourner et quitter le studio. C’est bien qu’il soit parti. J’avais besoin d’une minute pour digérer ce qu’il venait de se produire.” Explique Rick Ross avant de poursuivre : “Dans toutes mes années de carrière, personne ne m’avait jamais demandé de réécrire un couplet avant ça. Même quand j’étais un inconnu qui écrivait pour des artistes beaucoup plus populaires que moi, personne ne m’avait dit ça. J’étais choqué mais je n’étais pas offensé. Je n’étais pas en colère. Ça m’a surtout surpris. Je savais que Kanye n’avait pas dit ça pour me mettre en colère. Il me poussait de la même façon qu’il poussait tout le monde à Hawaii. De la même façon qu’il se poussait à accomplir quelque chose de toujours plus grand. La balle était donc dans mon camp. Je pouvais soit prendre sa demande comme un manque de respect ou je pouvais relever le challenge. J’ai opté pour la seconde option, et deux heures plus tard j’avais mon nouveau couplet. Un couplet qu’une majorité de mes fans considèrent comme le meilleur de ma carrière.

Finalement, ce témoignage permet de réaliser l’importance pour un artiste d’avoir une démarche pleine d’humilité lorsqu’il cherche à atteindre ses pleines capacités, mais aussi le besoin de vital de collaborer avec un entourage musical perfectionniste. Kanye West ne voulait pas simplement un couplet de Rick Ross, artiste qui était au sommet de l’industrie musicale en 2010, il voulait la meilleure version de lui-même.

Bien souvent, un featuring peut se résumer à un atout commercial pour mieux vendre un album ou un morceau. Pour “Devil in a New Dress”, et pour les featurings sur My Beautiful Dark Twisted Fantasy dans leur ensemble, il s’agissait de créer une synergie entre artistes pour créer quelque chose de légendaire. Dire que cela a fonctionné relèverait de l’euphémisme.

À lire aussi : Les 3 albums qui sortent aujourd’hui à ne pas rater.