Pourquoi la collaboration entre PUMA et Booba est une évidence

Un duo plein de promesses.

booba puma collaboration

Après avoir mis un terme au projet Ünkut puis lancé DCNTD en 2019, Booba continue son chemin dans le monde de la mode urbaine. Le rappeur français a en effet annoncé ce dimanche soir un partenariat avec PUMA. Et sur le papier, le duo fait énormément de sens, laissant surtout entrevoir de belles promesses pour l’avenir.

Ces dernières années, PUMA a opéré un rapprochement cohérent et crédible avec le rap francophone. Booba en est de ce fait l’aboutissement, au vu de son statut. Mais avant lui, ce sont MHD, PLK, Alonzo ou encore Shay qui avaient déjà rejoint le team PUMA et ainsi renforcés le lien entre la marque et les rappeurs. Pour aller plus loin, le lien est encore plus fort aux États-Unis puisque la marque y travaille avec JAY-Z (pour la branche basket-ball), J. Cole, Rihanna via sa marque FENTY ou encore le regretté Nipsey Hussle via sa marque Marathon Clothing. Et à chaque fois, les produits de ces collaborations sont cohérents avec l’artiste et fruits d’un véritable travail à deux, de quoi éviter les tristement célèbres collaborations dénuées d’intérêt créatif. C’est donc un fait établi, PUMA est un partenaire de choix pour le monde du rap. Et ce dernier lui rend bien, tant elle profite de l’impact et de l’influence d’égéries de choix, à l’image de Booba désormais.

Si signer avec une marque qui sponsorise le Sénégal, l’AC Milan et qui est proche du rap français n’était déjà pas assez évident pour Booba, il faut aussi noter que cela n’est pas un frein à son projet DCNTD. Déjà parce que les deux marques ne sont pas sur le même créneau et que DCNTD ne se revendique nullement comme un label de sportswear, mais surtout parce qu’un rapprochement entre elles sera sans doute possible via Booba. Et dans le cas où une collaboration voit le jour, ce sera évidemment le plus gros accomplissement de la marque à ce jour et un coup de projecteur énorme sur elle. Une idée qui trotte sans doute déjà dans la tête de B2O, d’autant que les deux marques semblent assez complémentaires sur le papier.

S’il faut désormais envisager ce que pourrait nous livrer cette collaboration, le point le plus important est que toutes les options sont intéressantes et probablement synonymes de succès. Une collaboration autour du football via les équipes/sélections nationales que PUMA sponsorise serait très bien vue. Mieux encore, une collaboration via PUMA Motorsport serait une évidence tant le D.U.C n’a jamais caché son amour de l’automobile de luxe, que ce soit dans ses textes ou ses réseaux sociaux. Ou encore, comme cité précédemment, une collection commune via DCNTD serait là aussi une collaboration intéressante et prometteuse. Et même s’il s’agit seulement de s’offrir une égérie de renom pour PUMA, nul doute là non plus que la collaboration sera très profitable. Même si l’on est en droit d’attendre forcément plus d’un tel duo.

Après avoir fait grand bruit en signant Neymar à la rentrée, PUMA continue donc d’enchainer les gros coups et de creuser son trou parmi les marques de sportswear les plus puissantes au monde. Que ce soit dans le rap français ou le football, l’importance de la marque allemande gagne du terrain à vue d’oeil ces dernières années. Très ambitieuse, le label allemand s’attaque parallèlement à la NBA : LaMelo Ball, grand espoir de la Draft 2020, vient notamment de rejoindre ses rangs. Tout cela indique que malgré un statut d’outsider vis à vis de certains de ses puissants concurrents, PUMA est plus que jamais offensif et désireux de bousculer l’ordre établi, tout cela renforcé par des résultats financiers en forte hausse. Le signe d’une stratégie payante pour une marque se donnant largement les moyens de ses ambitions.

À lire aussi : L’index Lyst révèle le classement des marques les plus populaires au monde au cours du dernier trimestre