Le passeport sanitaire, une option viable pour les festivals cet été ?

Une idée défendue par Marie Sabot, directrice du festival We Love Green.

festivals annulé coronavirus
Photo : Solidays

Il y a quelques jours, les autorités sanitaires du comté californien de Riverside annonçaient l’annulation de l’édition 2021 du célèbre festival Coachella, pour la deuxième année consécutive. Si pour l’heure, aucun festival majeur en France n’a été annulé, plusieurs professionnels du spectacle musical restent sceptiques. Un rendez-vous a été donné le 18 février par la ministre de la Culture Roselyne Bachelot. L’objectif est  « Que chaque festival puisse prendre, in fine, la décision qui lui semble la meilleure en fonction de sa configuration. », affirme-t-elle dans Le Monde.

En effet, si l’incertitude demeure les alternatives sont multiples, et certains pays européens ont déjà effectué des expérimentations. En Espagne, les résultats positifs du « concert-test » organisé par le festival espagnol Primavera Sound à Barcelone avaient entraîné un vent d’optimisme en France, et plusieurs organismes de l’industrie musicale avaient manifesté leur enthousiasme. Un “groupe de travail concert-test” a même été créé, piloté au sein du Prodiss (Syndicat national des producteurs, diffuseurs, festivals et salles de spectacle dans le privé) par Jean-Paul Roland, directeur du festival des Eurockéennes. La commission défend également l’idée d’un passeport sanitaire culturel qui pourrait désengorger la situation. Marie Sabot, directrice du festival We Love Green, a notamment réfuté l’idée de tests antigéniques effectués à l’entrée des festivals, en arguant que ce système serait trop difficile à mettre en place. En revanche, elle affirme que « les spectateurs pourraient passer ce test 72 heures avant l’événement. Le résultat serait intégré dans leur application TousAntiCovid sous la forme QR code. En cas de test positif, leur billet pourrait être remboursé automatiquement. Un test négatif leur permettrait d’entrer. » (Le Monde)

L’idée du passeport sanitaire culturel semble être l’une des meilleures alternatives pour le moment, bien qu’il se heurte à certaines questions d’éthiques et d’honnêteté de la part des participants. Quoiqu’il en soit, une décision devra être prise par les autorités compétentes dans les prochaines semaines. Et dans le cas où des festivals ont lieu cet été, il est évident que le passeport sanitaire serait l’un des meilleurs outils à disposition des organisateurs.

À lire aussi: Spotify pourrait bientôt vous suggérer des morceaux en fonction de vos émotions