Pharrell Williams évoque la mort de son cousin : “S’il avait été blanc, ils ne lui auraient jamais tiré dessus”

L'artiste dénonce le racisme systémique qui a causé la mort de son cousin.

pharrell williams cousin mort police
Photo : GQ

Lors d’une interview accordée du magazine Town & Country, Pharrell Williams est revenu sur la mort de son cousin Donovan Lynch. Ce dernier a perdu la vie lors d’une fusillade avec la police le 26 mars dernier. “Mon cousin Donovan a été tué pendant la fusillade. Il était une lumière brillante et quelqu’un qui se montrait toujours présent pour les autres. Il est essentiel que ma famille et les familles des autres victimes obtiennent la transparence, l’honnêteté et la justice qu’elles méritent” avait déclaré Pharrell via un post sur son compte Instagram l’honorant.

Durant les funérailles de son cousin, Pharrell Williams explique au magazine s’être senti “étouffé” par l’émotion. Aussi, il avoue n’avoir pas eu la force de prononcer son discours. “C’était doux-amer. La façon dont il est mort était amère. Là où il est maintenant, c’est doux” déclare-t-il. Également, l’artiste dénonce les causes de la mort du membre de sa famille : “Il ne s’agit pas seulement de la perte de vies humaines. Il s’agit aussi de la cause de la perte de la vie. Et c’est un problème bien plus vaste“. Il fait donc référence au racisme systémique, bien présent au sein de l’institution policière et qui est la cause de nombreux morts aux États-Unis.

Malheureusement, cette tragédie s’ajoute aux autres similaires, beaucoup trop nombreuses. “Savoir que si Donovan avait été blanc, il n’aurait pas été abattu de plusieurs balles et laissé dans la rue pendant une durée inhumaine, jusqu’au lendemain matin, sans arme à la main, c’est ça la gravité. Si Donovan avait été blanc, les policiers ne lui auraient jamais tiré dessus comme ça” affirme-t-il. Par ailleurs, cette prise de parole est rare de la part du producteur, qui est loin d’être connu pour son militantisme. Son soutien assez relatif au mouvement Black Lives Matter a notamment particulièrement dérangé une grande partie de la communauté afro-américaine qui l’accusait de ne pas se positionner clairement.

À lire aussi : Les 7 projets qui sortent aujourd’hui à ne pas rater